Comité de concertation du 24 mars : finis les rassemblements à 10 à l'extérieur, retour aux rassemblements à quatre

Ici, un rassemblement organisé dans le parc de Boverie, à Liège.
Ici, un rassemblement organisé dans le parc de Boverie, à Liège. - © LAURENT CAVENATI - BELGA

Marche arrière toute, comme l’a décidé le Comité de concertation de ce mercredi 24 mars. Concernant les rassemblements à l’extérieur, la taille des interactions se réduit. Finis les regroupements à dix, comme cela était autorisé depuis le 8 mars dernier, retour aux rassemblements de quatre personnes maximum, pendant quatre semaines.

"Les rassemblements à l’extérieur sont limités à maximum quatre personnes, comme c’était le cas à la fin de l’année dernière", a annoncé le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD), ce mercredi lors de la conférence de presse d'après-Codeco. Un tour de vis mis en place par les autorités fédérales dans le but de réduire les contaminations au coronavirus.

Le virus aime les contacts

Il est "essentiel est de réduire les contacts, le virus aime les contacts", a insisté Frank Vandenbroucke (sp.a), ministre fédéral de la Santé rappelant que les contacts rapprochés ne sont autorisés qu'avec une seule personne. "Avec les autres, il faut maintenir une distance."

On l’a constaté, ces derniers jours, ces dernières semaines, la population et notamment les jeunes organisaient de plus en plus régulièrement des rassemblements à l’extérieur pour se retrouver, discuter, manger, boire un coup, parfois sans geste barrière. Une manière de relâcher la pression, par exemple pour les étudiants. Des "évènements" improvisés ont été constatés à Bruxelles, Liège, Louvain, mais aussi en Flandre.

"On avait dit que les activités à l’extérieur étaient des activités à moindres risques", rappelle Yves Coppieters, épidémiologiste à l’ULB, dans le JT de 13 h. Message aux jeunes : éviter les rassemblements même si avec un "minimum de distance et si on ne prend pas de risques, on ne se met pas dans une situation de contamination". Un appel à la prudence, donc, pour celles et ceux tentés, malgré tout, de se regrouper, les beaux jours et les vacances de Pâques arrivant.

Une mesure étonnante pour Yves Coppieters

"C’est une mesure un peu forte compte tenu des congés qui arrivent." Une mesure "étonnante" selon Yves Coppieters par rapport aux nombreux messages des autorités invitant la population à privilégier les activités extérieures.

Précisons que les rassemblements extérieurs limités à quatre personnes visent les plus de 12 ans et que les familles comprenant plus de quatre personnes ne sont pas concernées. "Si la famille compte cinq ou six membres, tout le ménage peut se déplacer ensemble", rappelle Frank Vandenbroucke. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK