Comité de concertation : des transports publics "optimisés" et donc renforcés aux heures de pointe ?

Dans le Comité de concertation de ce vendredi 23 octobre, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet a confirmé vouloir des services de transports publics "optimisés aux heures de pointe".

Ce sujet fait réponse à de très nombreuses réactions de la population depuis plusieurs semaines. En effet, la crainte du virus se fait sentir dans des espaces exigus et bondés à certaines heures.


►►► Mesures plus strictes pour le sport et les mouvements de jeunesse, renfort de bus en Wallonie,... : voici ce qu'a décidé le comité de concertation


Elio Du Rupo a tenu à préciser une baisse de fréquentation dans les transports en commun : "Il y a une dizaine de jours, les transports en commun étaient occupés à hauteur de 70%, aujourd’hui ce n’est que 50%. Cependant aux heures de pointe il reste des cas de forte fréquentation". Le ministre-président wallon envisage donc de : "faire appel à des sociétés privées pour renforcer l’offre aux heures de forte affluence".

Juste après, Stéphane Thiery, directeur marketing du TEC a réagi aux propos du ministre-président Di Rupo : "Nous allons nous mettre au travail pour trouver des solutions. Des premières réflexions avaient eu lieu mais nous devons aller plus en profondeur".

L’heure de pointe scolaire est une forte affluence, mais en dehors l’affluence est moindre que l’année passée. Il a confirmé la solution matérielle à trouver : "Nous allons devoir trouver des ressources hors de nos moyens parce qu’à l’heure de pointe, toutes nos forces sont occupées sur le terrain".

Comité de concertation du 23/10/2020: Transports en commun

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK