Collision en mer du Nord: quels risques pour l'environnement?

Environnement: y a-t-il trop de trafic en mer du Nord? Chat à 12h
Environnement: y a-t-il trop de trafic en mer du Nord? Chat à 12h - © HANS BLOMVLIET - AFP

Mercredi soir, deux navires de commerce sont entrés en collision à une centaine de kilomètres des côtes de Zélande. Y a-t-il un risque de marée noire ? Quels moyens ont été mis en œuvre ? L'augmentation du trafic en mer du Nord met-elle en danger l'environnement ? On en a parlé dans notre chat de ce midi.

Pour Eric Donnay, expert en environnement marin au ministère de la Santé publique et de l'Environnement, il semble que le pire ait été évité. Il ne devrait pas y avoir de marée noire. "Aucune pollution n'a été observée pour l'instant", dit-il.

A un internaute qui s'inquiétait de la pollution engendrée par les centaines de voitures qui se sont retrouvées submergées suite à cette collision ("Pour les voitures, ..., je suppose qu'elles sont en état de marche donc avec de l'huile moteur, huile de frein (très corrosive) de l'antigel et un peu d'essence ou de diesel. Donc 1400 voitures avec ± 10 litres de polluant à bord, à retrouver sur nos plages un jour ou l’autre"), il répond : "L'expérience d'un accident similaire, il y a quelques années, montre que les fuites et les quantités restent limitées pour autant que les voitures soient effectivement retirées de l'environnement", ce qui devrait être le cas.

Vincent a fait alors remarquer que le risque de pollution de la part des voitures semble minime par rapport aux risques de pollution d'hydrocarbure contenu dans les cuves. Mais ce spécialiste se veut rassurant, "le pompage des hydrocarbures dans les soutes de l'épave seront une des priorités des sauveteurs", affirme-t-il.

Et de préciser : "Toutes les missions de reconnaissance aérienne qui ont été effectuées cette nuit et ce matin n'ont pas détecté de pollution. Il reste un risque limité au cas où l'épave se détériore et que des fuites apparaissent. Comme déjà dit c'est une des priorités des sauveteurs".

Un moyen de transport sûr

A ceux qui s'interrogeaient sur une éventuelle augmentation d'accidents en mer, Eric Donnay précise : "Les collisions sont en fait peu fréquentes par rapport à l'intensité du trafic surtout en comparaison des autres moyens de transport. Les conséquences sont, par contre, souvent spectaculaires et dommageables pour l'environnement".

"Globalement, le transport maritime reste un moyen très sûr, et plus sûr que de nombreux autres modes de transport tel que le transport routier. Les professionnels du secteur maritime travaillent en étroite collaboration avec les autorités pour garantir le meilleur niveau de sécurité possible", ajoute-t-il.

Une erreur souvent humaine

"La part de l'erreur humaine est souvent importante dans les accidents maritimes. De nombreuses mesures de prévention des accidents sont néanmoins en place. Le risque zéro n'existe cependant pas", explique notre spécialiste.

Néanmoins, "la formation des marins est réglementée au niveau international et chaque accident est analysé pour améliorer la sécurité à bord des navires. La circulation en mer du Nord est fortement réglementée pour éviter précisément que les navires ne se retrouvent en situation de collision. Mais la perfection n'existe pas".

La mer du Nord la plus polluée au monde ?

"La mer du Nord est moins polluée que l'on ne croit. Autre fausse idée: ce ne sont pas les navires qui polluent le plus mais les rejets qui viennent de terre via les fleuves (nos égouts donc)", répond-il à ceux qui s'interrogent sur l'état de pollution de la mer du Nord.

 

C. Biourge

Relisez notre chat en cliquant ci-dessous.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK