Collision au large de Zeebrugge: l'armateur abandonne son navire... à la Belgique

Embarqué malgré lui: le secrétaire d'Etat à la Mer du Nord Bart Tommelein forcé d'organiser le renflouement du Flinterstar après son abandon par son armateur néerlandais.
Embarqué malgré lui: le secrétaire d'Etat à la Mer du Nord Bart Tommelein forcé d'organiser le renflouement du Flinterstar après son abandon par son armateur néerlandais. - © KURT DESPLENTER - BELGA

L'armateur néerlandais Flinter a annoncé samedi qu'il abandonnait son cargo Flinterstar qui a sombré au large des côtes belges. Cela signifie qu'il appartient désormais à la Belgique de le renflouer, a confirmé le secrétaire d'Etat fédéral en charge de la Mer du Nord, Bart Tommelein (Open Vld). "Nous avons reçu la lettre annonçant l'abandon du navire. A partir de maintenant, c'est à nous de nous en occuper. Tout ce week-end sera mis à contribution pour préparer le dossier qui sera soumis au gouvernement. Cela devrait intervenir la semaine prochaine. Le gouvernement devra alors donner son accord pour le renflouage du bateau". "Les frais seront à notre charge, mais nous essaierons certainement de récupérer ces frais auprès des responsables (de la catastrophe)", selon M. Tommelein.

Pour l'heure, des plongeurs sont toujours en train d'examiner le bateau. Ils tentent notamment d'identifier les sources de fuites d'hydrocarbures. Les sociétés spécialisées Smit et Multraship sont également sur place pour réchauffer le carburant afin de pouvoir le pomper ultérieurement. "Il faudra certainement encore deux jours pour que celui-ci soit suffisamment liquide", selon M. Tommelein. Le pompage en lui-même devrait durer 5 jours, mais cela pourrait prendre plus de temps en fonction des conditions météo. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK