Cocktail Molotov devant le parlement : le suspect inculpé mais remis en liberté

Cocktail Molotov devant le parlement : le suspect inculpé mais remis en liberté
Cocktail Molotov devant le parlement : le suspect inculpé mais remis en liberté - © ALEX GUIBORD / FLICKR

"Le suspect a été inculpé pour des faits d'incendie volontaire et de port d'arme illégal. Il a été libéré sous conditions", a déclaré mercredi le parquet de Bruxelles au sujet du Limbourgeois de 36 ans qui a jeté lundi un cocktail Molotov sur le bâtiment du Parlement fédéral à Bruxelles.

Le suspect, arrêté lundi vers 13h30, a été déféré ensuite devant le parquet de Bruxelles qui a désigné un juge d'instruction. Ce dernier l'a désormais entendu et l'a inculpé d'incendie volontaire et de port d'arme prohibé. Mais il a décidé de le remettre en liberté, sous conditions.


►►► À lire aussi : Cocktail Molotov devant le parlement : l'auteur a agi en représailles envers le monde politique


L'inculpé, un individu de 36 ans, originaire du Limbourg, s'est présenté lundi en début d'après-midi devant les grilles du Parlement fédéral à Bruxelles avec une attitude suspecte, selon le parquet. Une patrouille de police est intervenue au moment où il était en train de lancer un engin incendiaire sur la façade du bâtiment. Aucune personne n'a été blessée et seulement quelques dégâts ont été occasionnés à la voirie.

Selon le communiqué du parquet mardi, "certains documents retrouvés en possession du suspect laissent à penser que celui-ci pourrait avoir des convictions extrêmes", mais "aucun élément objectif ne permet de relier les faits à une conviction politique déterminée". Lors de son audition, l'homme a dit avoir agi en représailles envers le monde politique responsable, selon lui, d'une mauvaise gestion de la crise sanitaire actuelle.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK