Cloclo a une fille cachée et elle est belge

Une Gantoise de 40 ans affirme être la fille de Claude François. A l’approche du 40ème anniversaire de la mort accidentelle du chanteur en mars 1978, Julie Bocquet sort de l’ombre et raconte publiquement son histoire. Une façon pour elle de reconnaitre son père biologique, d’accepter ses racines et de ne plus porter ce secret de famille.

Lacune identitaire

C’est en 1976 que Fabienne BV, sa mère biologique alors très jeune, entame une relation amoureuse avec Claude François, âgé à l’époque de 36 ans. Très vite, la jeune fille tombe enceinte et est confrontée au rejet de cette relation par ses parents qui l’obligent à rompre ses liens avec le chanteur.

Quelques mois plus tard, elle donne naissance à Julie et n’a d’autres choix que de la faire rapidement adopter. L’artiste n’en saura jamais rien.

J’ai pu avoir une meilleure image de ce père

Julie Bocquet est adoptée à l’âge de deux mois par une famille gantoise et perd tous contacts avec sa mère biologique. Ce n’est qu’à l’âge de 17 ans que ses parents adoptifs acceptent la rencontre. A cette époque, Julie connait déjà sa filiation avec Claude François puisque c’est au fil du temps qu’elle découvre qui sont ses parents biologiques.

Ces retrouvailles lui permettent d’avoir une idée différente de son père que celle qu’elle s’était construite à travers les reportages télévisés. "Grâce à ma mère naturelle, j’ai pu avoir une meilleure image de ce père, de leur amour ensemble et de ce qu’il faisait." 

Habitée par un sentiment "d'être mal aimée"

Sa représentation du chanteur évoluera plus positivement au cours de sa vie jusqu’à son acceptation totale. Julie affirme ne pas avoir cru à cette filiation durant longtemps, jusqu’à ce que ses proches lui donnent des éléments qui ont constitué une preuve scientifique irréfutable.

"Une fois adulte, je me suis posée de plus en plus de questions et j’ai demandé des preuves que j’ai obtenu ensuite", dit-elle dans un documentaire télé co-produit par la RTBF.

Aujourd’hui, elle en est certaine, Claude François est bien son père biologique. Julie Bocquet se reconnait dans certaines facettes de la personnalité de Claude François. Elle se dit sensible et habitée, elle aussi, par un sentiment "d’être mal aimée". Elle parle de sa volonté de connaitre ses deux demi-frères et de se rapprocher, de cette manière, de ses racines. Elle avoue toujours laisser une porte ouverte à une éventuelle rencontre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK