Climat: les jeunes brossent et défilent aussi dans le reste de l’Europe

Climat: les jeunes brossent et défilent aussi dans le reste de l’Europe
Climat: les jeunes brossent et défilent aussi dans le reste de l’Europe - © INA FASSBENDER - AFP

Si les jeunes Belges sont nombreux à manifester pour la dix-neuvième semaine d’affilée ce vendredi, ils ne sont pas les seuls en Europe à se faire entendre à deux jours des élections. En France, des centaines de manifestants défilent à Paris, Lyon, Rennes, Clermont-Ferrand ou encore La Roche sur Yon en Vendée. Dans la capitale, une centaine d’entre eux est venue retirer le portrait officiel du président Emmanuel Macron dans la mairie du 19e arrondissement. Ils ont pu entrer sans problème dans l’établissement et dévisser la photo du mur, pour protester contre le manque d’action contre le dérèglement climatique. « L’écologie n’est pas un argument de campagne », « Il faut sortir des énergies fossiles, Macron les subventionne », « Catastrophe écologique, déni politique », proclamaient leurs banderoles. Le groupe est ensuite sorti, sans affronter les forces de l’ordre, et a pris la direction de l’Opéra pour participer à la marche climat du jour.

À Berlin, environ 5000 élèves se sont rassemblés à la mi-journée devant l’emblématique Porte de Brandebourg. Des rassemblements importants ont également eu lieu dans les principales villes allemandes, notamment à Hambourg (17.500 manifestants, selon la police) et à Francfort (4500 personnes) pour marcher vers la Banque centrale européenne. « Le changement climatique ne s’arrête pas aux frontières, un jour ou l’autre il sera irréversible », a déclaré à l’AFP un manifestant, Aaron Langguth, 21 ans, étudiant en communication à Berlin. « Le climat maintenant, les devoirs plus tard ! », « Ne la faites pas exploser, les bonnes planètes sont difficiles à trouver », pouvait-on lire sur les pancartes des jeunes à Berlin, ainsi qu’une grande banderole intitulée : « Vote sur l’UE = vote sur le climat ».

Les jeunes sont aussi descendus dans les rues de Prague, comme dans une dizaine d’autres villes tchèques. « Votez pour le climat, pas pour l’argent. Votez aux élections pour une vie meilleure, pas pour le charbon », a lancé une des figures du mouvement dans ce pays, Anna Mezgerova, 15 ans. A Vienne, la manifestation a mobilisé quelque 1500 personnes, selon la police. Les manifestants se sont notamment rendus devant la représentation de l’Union européenne où ils ont remis une urne remplie de « bulletins de vote pour l’avenir ».

D’autres manifestations ont drainé des milliers de jeunes à Genève et Lausanne (Suisse), à Rome, Milan, Florence et Palerme (Italie) ou encore à Barcelone et Madrid, où les manifestants réunis à Puerta del Sol ont rappelé qu'« on est tous dans le même bateau ».

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK