Climat: extinction Rebellion lance une série d'actions dans le monde entier

Climat - Extinction Rebellion lance une série d'actions dans le monde entier
Climat - Extinction Rebellion lance une série d'actions dans le monde entier - © Belga

En plein essor, le mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR) organise à partir de lundi des actions dans 60 villes dans le monde qui devraient rassembler des milliers de personnes, et notamment des actions de blocage à Londres prévues pour durer plus de deux semaines.

"Aux gouvernements dans le monde, nous avons déclaré l’urgence climatique et écologique. Vous n’avez pas fait assez. A tous les autres, rebellez-vous", exhorte le mouvement sur son site internet, insistant sur l’urgence : "nous sommes presque à un point de non-retour".

Hormis Londres, des blocages sont prévus à Madrid, Amsterdam, Berlin, Paris. D’autres actions doivent aussi avoir lieu entre autres à New York, Washington ou Bruxelles, le 12 octobre, selon des responsables du mouvement.

Extinction Rebellion est né au Royaume-Uni fin 2018 à l’initiative d’universitaires notamment, inspiré par la stratégie de lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis dans les années 60.

Prônant la désobéissance civile, il s’est étendu grâce aux réseaux sociaux et revendique aujourd’hui 500 groupes dans 72 pays, dont en Belgique.

Une "avant-première" samedi à Paris avec des gilets jaunes

A Londres, Extinction Rebellion espère rassembler 20.000 à 30.000 personnes sur deux semaines pour prendre part aux actions de blocage visant 12 sites, la plupart situés autour de Westminster, où sont concentrés les lieux de pouvoir, selon l’un de ses responsables Robin Boardman.

A Paris, le mouvement commencera par une "avant-première" dès samedi, où des militants de XR, auxquels devraient se joindre des gilets jaunes, ont prévu d’occuper "un lieu symbolique du système pour le transformer en maison du peuple".

Dimanche, ils organiseront une "cérémonie d’ouverture" dans un parc parisien, événement festif et ouvert à tous, avant les autres actions la semaine suivante.

Les militants mettent en avant leur principe de non-violence, mais certains s’interrogent sur la réaction des forces de l’ordre à leurs opérations de blocage, après un événement survenu en juin dernier. Alors qu’ils occupaient un pont qui traverse la Seine à Paris, des membres d’Extinction Rebellion avaient été délogés par les forces de l’ordre avec notamment l’utilisation à bout portant de gaz lacrymogène. Les images, abondamment partagées et critiquées sur les réseaux sociaux, avaient conduit à l’ouverture d’une enquête.

A Berlin, le mouvement prévoit plusieurs manifestations pacifiques et veut "bloquer les rues et les parcs".

Enfin, à Bruxelles, les activistes du mouvement planifient une incursion dans le jardin du Palais royal le samedi 12 octobre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK