Climat: deux tiers des Belges se chauffent avec une chaudière trop vétuste

Le cycle de remplacement des chaudières est trop lent
Le cycle de remplacement des chaudières est trop lent - © Jonas Hamers - ImageGlobe

60% des Belges se chauffent encore avec des chaudières au mazout ou au gaz d’ancienne génération. C’est trop quand on sait que la Belgique s’est fixé un objectif, celui de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 35% d’ici 11 ans. L’Association belge des fournisseurs de matériel de chauffage demande de renforcer les mesures d’accompagnement pour que les particuliers remplacent le vieux matériel.

Selon Patrick O, directeur général de Viessmann Belgique et vice-président de l’Association belge des fournisseurs de matériel de chauffage, le cycle de remplacement des chaudières est moins rapide depuis 2011 : "Nous avons un parc de plus ou moins deux millions de chaudières en Belgique, ce que nous appelons de basse température, c’est-à-dire à non-condensation. Il y avait en la période de 2011 l’intérêt avec la déduction fiscale pour rénover sa chaufferie. Cette déduction fiscale a disparu en 2011-2012, et maintenant cet intérêt n’est plus présent".

Primes énergie

Le secteur demande dès lors des mesures, telles que la sensibilisation, mais aussi des subventions pour stimuler le remplacement des anciennes chaudières. Il plaide aussi pour des mesures à court et à moyen terme plus contraignantes, à l’image de ce qui est fait pour les voitures zones à faible émission et pourquoi pas plus tard le remplacement obligatoire des chaudières de plus de 15 ou 20 ans. Pour Joël Solé, responsable à la division Énergie-Climat de Bruxelles Environnement, l’enjeu est effectivement important : "Les chaudières sont effectivement un des gros leviers si on veut agir sur les émissions de gaz à effet de serre et sur la pollution de l’air, puisqu’à peu près deux tiers des émissions de gaz à effet de serre à Bruxelles sont dus aux bâtiments, et la plus grosse partie là-dedans, bien entendu, au chauffage. En effet, on a un parc de chaudières vétuste, donc le remplacement de ce parc de chaudières est un enjeu important".

Des primes énergie existent pour ce type d’investissement, elles varient d’une région à l’autre et en fonction de vos revenus. Deux sites, selon votre Région peuvent vous aider à y voir plus clair : environnement.brussels ou energie.wallonie.be.

Archives : Journal télévisé 22/07/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK