Classement Forbes: Albert Frère, le Belge le plus riche

Les temps sont durs. Mais certains s'en sortent mieux que d'autres. Ainsi ce bon vieux Bill Gates, 13 ans de suite au faîte de cette hiérarchie un peu particulière mais dépossédé de sa couronne par Warren Buffet, retrouve la première place malgré une perte sèche de 14 milliards de dollars. Avec 40 milliards, le fondateur de Microsoft précède Warren Buffet (qui passe de 62 à 37) et Carlos Slim, deuxième l'an dernier, avec 35 milliards.

En un an, le nombre de milliardaires, en dollars toujours, a chuté de 30%: ils étaient 1 125 l'an dernier, ils sont 793 en 2009. La Russie est la principale victime de l'effondrement de ces "hyper fortunes": 55 milliardaires ne le sont plus. Tous les secteurs sont touchés même les plus "hype": Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, a quitté la liste.

Et les Belges ?

L'an dernier, le classement Forbes recensait deux porteurs de passeports belges: à la 334e place, Patokh Chodiev, homme d'affaire d'origine kazakhe et Albert Frère, l'ancien vendeur de clous carolo devenu l'homme d'affaires le plus puissant du royaume, à la 349e position. Patokh Chodiev a très fortement souffert de la crise financière, sa fortune a perdu deux-tiers de sa valeur, passant de 3,2 milliards à un tout petit milliard deux cents millions. Dans le même laps de temps, Albert Frère a perdu, lui, un milliard, passant de 3,2 à 2,2 milliards. Il récupère donc sa casaque de Belge le plus riche. Il est 285e au niveau mondial.

Lors de la conférence de presse présentant ce nouveau classement, la vice-présidente de Forbes, Monie Begley, a tenu à se montrer rassurante: "la nouvelle la plus importate aujourd'hui est que nous sommes là. Il y a encore des milliardaires." Ouf.

(Tous ces chiffres sont fournis par le magazine Forbes. Le classement de l'année 2009 est ici. Le classement 2008 est .)

(H. Messoudi avec Forbes)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK