Cinq raisons pour lesquelles les Belges aiment (quand même) la France et les Français

Cinq raisons pour lesquelles les Belges aiment (quand même) les Français
2 images
Cinq raisons pour lesquelles les Belges aiment (quand même) les Français - © Belga - AFP

Nous vous l'expliquions ce lundi : les relations entre la France et la Belgique ne sont pas toujours au beau fixe. La petite Belgique se sent souvent dans l'ombre de son grand voisin. Et les succès des Diables en Coupe du monde sont venus renforcer un sentiment nationaliste, comme le montrent certaines unes de la presse ce mardi matin.

Mais les Belges aiment la France. Ils aiment y passer leurs vacances. Et ils suivent les soirées la politique française avec un intérêt qui dépasse parfois celui pour notre système fédéral belge. Tour d'horizon, non sans cliché, de ce qui attire une bonne partie des Belges vers l'Hexagone.

Les destinations de vacances

"Ce sont les touristes belges qui rapportent le plus à la France", expliquait en février dernier le journal télévisé de France 2. Et pour cause : nous avons dépensé 6,4 milliards d'euros sur le territoire français en 2017. C'est plus que les Anglais et les Suisses qui occupent les deuxième et troisième marches du podium.

Si les Français qui connaissent les quatre bras de Tervueren ou de l'échangeur de Daussoulx sont assez peu nombreux, les Belges connaissent bien les subtilités du réseau routier français. Autoroute du Soleil, péage de Saint-Arnoult, Viaduc de Millau et pont de Normandie... une fois la frontière franchie, l'automobiliste belge trouve des autoroutes le plus souvent en parfait état (ce qui a un coût). Pas comme notre réseau routier qui collectionne nids de poules et travaux... mais au moins on a des lampadaires pour éclairer notre chemin.

Au bout de la route, ce sont les plages de la Côte d'Opale, les montagnes du Jura ou les champs de lavande provençaux. Et ça, ça n'a pas de prix.

>>> À lire aussi : Route Nationale 7, road trip des vacances à la française

Les spécialités culinaires et le vin

On ne fera pas l'affront aux Français de leur dire qu'ils ont les meilleurs fromages et les meilleurs vins... ils le savent déjà. Ce n'est pas pour rien que Liège participe à l'opération "Goût de France" pour mettre en valeur le patrimoine culinaire de nos voisins.

Quant au vin, il ne cesse de nous fasciner. La RTBF a d'ailleurs récemment consacré un dossier aux vins de bordeaux qui se mettent au bio. Les Belges sont de grands consommateurs de vins français. En 2017, 115,7 millions de litres ont été exportés de la France vers la BelgiqueEn 2009, la Belgique était encore le troisième marché à l'export pour les vins français, lorsqu'elle faisait venir quelque 155 millions de litres. Notre pays est désormais devancé au classement par l'Allemagne, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et la Chine.

La politique française

On imagine mal des Français réunis en début de soirée devant leur télévision pour savoir si le MR va avoir les moyens de former une coalition avec le CD&V, l'Open VLD et la N-VA. Le tout sur fond de résultats partiels des bureaux de vote de Charleroi, La Louvière et Gand. L'inverse est vrai par contre pour les Belges qui suivent les soirées électorales comme on regarde des matchs de foot. 

La politique française a cet avantage sur la politique belge : elle est facile à comprendre. En Belgique, le Premier ministre émerge de délicates négociations entre une demi-douzaine de partis, qui peuvent durer des mois, après l'élection du Parlement au scrutin proportionnel. Au contraire de l'élection présidentielle française au suffrage universel direct. En 2017, les multiples péripéties de la campagne renforcent encore la passion des Belges pour la politique française qui remonte à des décennies.

>>> À lire aussi : Pourquoi les Belges suivent l'élection présidentielle française "comme si leur propre sort en dépendait"?

Les médias belges s'en félicitent : l'interdiction faite aux médias français de diffuser des résultats avant 20h nous profite. Les audiences s'affolent à chaque fois, notamment sur le site internet de la RTBF.

Les émissions télé made in France

Fort Boyard, Tout le Monde veut prendre sa place, Koh Lanta, Le meilleur pâtissier... on ne compte plus les candidats belges dans ces émissions françaises. Certaines sont même diffusées sur des chaînes belges. Le Paysage Audiovisuel Français a des moyens dont ne disposent pas toujours les chaînes belges. Il en résulte des programmes qui nous font vibrer, nous amusent ou nous agacent. Tout comme en France "Touche pas à mon poste", l'émission de Cyril Hanouna, a accumulé les plaintes au Conseil supérieur de l'Audiovisuel belge cette année.

Les Français, le grand frère qu'on aime détester

Et les Français dans tout ça ? On l'a dit arrogant, condescendant, chauvin, prétentieux. Sans doute certains le sont-ils, tout comme les Belges sont en train de le devenir à mesure que les hommes de Roberto Martinez enchaînent les victoires. Mais la relation avec la France, c'est aussi une relation d'amitié et de soutien mutuel. Quand Victor Hugo a trouvé asile à Bruxelles, quand le gouvernement belge a été accueilli à Sainte-Adresse pendant la Première guerre mondiale, quand Belges et Français ont pleuré ensemble les victimes des attentats du 13 novembre 2015 et du 22 mars 2016.

L'amour entre la Belgique et la France, c'est aussi la façade du journal La Voix du Nord. Ce mardi, les drapeaux belges et français y flottent côte à côte. Que le meilleur gagne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK