Cigarette électronique, vraiment sans danger pour la santé?

Cigarette électronique, vraiment sans danger pour la santé?
Cigarette électronique, vraiment sans danger pour la santé? - © FREDERIC J. BROWN - AFP

L'information pourrait provoquer une petite révolution dans le milieu des vapoteurs. Il existerait un lien entre la cigarette électronique et le risque de développer des maladies cardiovasculaires. C'est la conclusion d'une étude publiée dans le prestigieux "Journal du collège américain de cardiologie" qui a interrogé plus de 95.000 consommateurs de cigarettes électroniques. Cette étude, qui est une première dans son genre, a son importance, car en 10 ans, le nombre de consommateurs de la cigarette électronique a été multiplié par 14. Et l'on disposait de peu de données sur ce sujet jusqu'à aujourd'hui. "Jusqu'à présent, on pensait le vapotage sans danger pour la santé, malgré certains cas rapportés d'embolies, de dépression et d'infarctus, explique Christophe Laruelle, cardiologue à l'hôpital Saint-Luc de Bouge. Cette étude, montre une augmentation significative d'infarctus, de thrombose, de mort subite. Par ailleurs, le risque de dépression et d'anxiété est multiplié par deux."

Les jeunes, un public très séduit par l'e-cigarette 

Le deuxième enseignement de cette étude est que le consommateur de la cigarette électronique est jeune. La moyenne d'âge serait de 33 ans, alors qu'elle se situe plutôt à 40 ans chez les fumeurs de la cigarette classique. D'après Julien Bovy, gérant d'un commerce d'e-cigarettes, certains ados ont déjà franchi la porte de son magasin, ils n'avaient que 16 ans. Ce qui les attire, selon ce gérant d'un commerce d'e-cigarettes, c'est son caractère moins dangereux pour la santé. "Les jeunes sont conscients de la nocivité du tabac et de ses désagréments (odeur, goût,...). Pour ces jeunes, la vape comporte moins de risques pour la santé que le tabac."

D'après l'étude, certains jeunes utilisent ce genre de produits alors qu'ils n'ont jamais touché une cigarette de leur vie. "Dans ce groupe, le risque de développer des maladies cardio-vasculaires est encore plus élevé que pour des personnes qui fument déjà", affirme Christophe Laruelle. Et si ces jeunes sont plus exposés, ce ne sont pas les clients les plus courants des magasins de cigarette électronique. "Pour moi, c'est un épiphénomène. Des jeunes qui n'avaient jamais allumé une cigarette et qui s'achètent une e-cigarette, j'en ai peut-être rencontré 5 fois depuis que j'ai ouvert ma boutique, il y a 4 ans", avoue Julien Bovy. Reste qu'à ce jour, la cigarette électronique est la meilleure méthode pour un fumeur de se sevrer du tabac. 

 

Archives: Journal télévisé 17/11/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK