Christiane Taubira a présenté à l'ULB son livre "Nous habitons la Terre"

Christiane Taubira a présenté à l'ULB son livre "Nous habitons la Terre"
Christiane Taubira a présenté à l'ULB son livre "Nous habitons la Terre" - © OPHELIE DELAROUZEE - BELGA

À l'occasion de la séance solennelle de remise des insignes de Doctorat Honoris Causa de l'Université libre de Bruxelles (ULB), Christiane Taubira, femme politique française retenue pour ses combats en faveur des diversités, a présenté jeudi après-midi son ouvrage "Nous habitons la Terre".

L'ancienne ministre de la Justice a écrit un livre engagé où elle s'indigne des inégalités et des violences sur notre planète et s'attaque aux idées dangereuses des extrêmes. Elle a d'abord souligné devant un public d'environ 200 personnes que les stigmatisations peuvent être liées à des épisodes de l'histoire très douloureux comme la Shoah pour l'antisémitisme ou l'esclavage pour le racisme. Au niveau des inégalités, elle a affirmé qu'il n'y a pas à faire de hiérarchisation entre elles : "L'exigence d'égalité dit justement que nous sommes égaux malgré nos différences".

Elle s'est ensuite étendue sur le féminisme : "si ce fait de nature (d'être femme) est accepté comme un motif de différenciation de traitement au sein d'une démocratie, toutes les autres discriminations trouvent un fondement quelconque. S'il est récusé, alors les autres ne tiennent plus. Et, c'est en cela que le féminisme est un humanisme". Elle a parlé d'une problématique rencontrée quand elle était Garde des Sceaux. Se rendant compte que les magistrats femmes n'étaient plus que 10% dans les hautes fonctions, elle a fait analyser les motifs de cette inégalité de traitement et a participé à y remédier. Elle a notamment cité une règle visant à promouvoir la mobilité chez les magistrats, qui a été impulsée dans une logique d'objectivité mais qui nuisait à la promotion des femmes.

En réponse à un étudiant lui demandant de prendre la défense d'un étudiant actuellement en centre fermé, elle a répondu qu'elle réfléchissait à promouvoir une certaine inviolabilité des lieux comme les universités et les bibliothèques.

Archives: Taubira rencontre les étudiants de l'ULG - 04/03/2016

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK