Chine: le vice-président de la Cour suprême soupçonné de corruption

Une femme regarde une bannière sur le "China Dream" , la vision du président chinois Xi Jinping pour l'avenir de la Chine ,
Une femme regarde une bannière sur le "China Dream" , la vision du président chinois Xi Jinping pour l'avenir de la Chine , - © GREG BAKER - AFP

Le vice-président de la Cour populaire suprême chinoise fait l'objet d'une enquête pour corruption, plus haut magistrat visé par la campagne du président Xi Jinping contre les corrompus du parti, a annoncé dimanche l'agence anticorruption du pays.

Xi Xiaoming, 61 ans, juge à la Cour suprême depuis 1982, est soupçonné de "graves atteintes" à la discipline du parti et "infractions à la loi", selon la Commission centrale d'inspection disciplinaire (CCID) dans un court communiqué publié sur son site internet.

La corruption endémique qui mine le Parti-Etat chinois a été qualifiée de "danger mortel" pour le régime par le président Xi Jinping.

L'an dernier, 232.000 communistes chinois ont été sanctionnés et 12.000 remis à la justice, selon les chiffres officiels, tandis que "valsaient" nombre de chefs du Parti de provinces, de gouverneurs ou de maires, sans compter une cinquantaine de dirigeants de rang vice-ministériel ou au-dessus.

Mais sa campagne d'épuration, qui s'est soldée l'an dernier par des dizaines de milliers de "sanctions" et 12.000 cas déférés devant les tribunaux, suscite scepticisme et interrogations en l'absence de toute indépendance judiciaire.

Les inspecteurs de la CCID ont les pleins pouvoirs dans leurs enquêtes, équivalant en l'occurrence à des contrôles fiscaux approfondis, et peuvent détenir au secret durant des mois pour interrogatoire leurs suspects sans en répondre à la justice. Ceux-ci ne sont inculpés qu'une fois les aveux obtenus.

Le mois dernier, l'un des hommes les plus puissants du pays, l'ex-ministre de la Sécurité publique -organe vital de l'État policier chinois- Zhou Yongkang a été condamné à la prison à vie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK