Chine: des écoliers interdits de célébrer Noël, fête trop "occidentale"

Des étudiants en habits traditionnels chinois brandissent une banderole avec l'inscription "Résistez à Noël, le peuple chinois ne devrait pas célébrer de festivités étrangères" le 24 décembre 2014 à Changsha (Chine).
Des étudiants en habits traditionnels chinois brandissent une banderole avec l'inscription "Résistez à Noël, le peuple chinois ne devrait pas célébrer de festivités étrangères" le 24 décembre 2014 à Changsha (Chine). - © STR - BELGAIMAGE

Une métropole de l'est de la Chine, connue pour son importante communauté chrétienne, a interdit aux établissements scolaires de célébrer Noël, tradition jugée trop "occidentale", tandis qu'une université chinoise bannissait toute festivité, forçant ses étudiants à regarder des films de propagande.

A Wenzhou, dans la province du Zhejiang, pas question d'organiser un quelconque événement "lié à Noël" dans les écoles, collèges et lycées, a décrété le Département de l'éducation du gouvernement municipal, rapportait jeudi le quotidien Global Times. Les autorités locales ont dit "vouloir inciter les écoles à porter davantage d'attention aux fêtes traditionnelles chinoises" - telle celle du solstice d'hiver cette semaine - "plutôt que de se concentrer sur les fêtes occidentales", selon le journal officiel.

La décision n'est pas anodine: Wenzhou, parfois baptisée la "Jérusalem de l'Orient", est réputé autant pour le dynamisme des entrepreneurs que pour l'essor de sa communauté chrétienne (estimée à un million de personnes). La démolition, sur ordre des autorités, d'une église protestante monumentale financée sur les deniers des fidèles avait suscité fin avril de vives réactions d'indignation et attisé les tensions dans la ville.

Le Parti communiste chinois au pouvoir, officiellement athée, encadre très strictement les pratiques religieuses. Selon les dernières statistiques officielles (2010), la Chine compte 23 millions de protestants et 5,7 millions de catholiques, chiffres auxquels s'ajoutent des dizaines de millions de membres des "Eglises souterraines" qui prospèrent.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK