"Cher Corps", une ode à la diversité des femmes

S'accepter tel que l'on est, est parfois très difficile. Assumer son corps, avec ses défauts et imperfections, mais s'avoir admettre aussi qu'il comporte des qualités et qu'il est beau, c'est tout un enjeu. Particulièrement sur internet où l'esthétisme fait loi et dicte bien souvent des standards de beauté inatteignables. Instagram, Facebook, YouTube,... ce sont bien souvent les mêmes types de visages et de corps que l'on retrouve sur nos écrans. Pour tenter de combattre ce phénomène et encourager l'acceptation de soi, une réalisatrice française s'est lancée le défi de créer une chaîne YouTube consacrées aux femmes... de tous les styles.   

Elles sont ainsi nombreuses à se livrer à Léa Bordier, à la caméra et aux internautes. Ces femmes ont entre 18 et 71 ans, elles sont rondes, maigres, blondes, brunes. Elles ont la peau noire, brune, dorée. Elles sont grande ou petites. Sont des beautés standards ou atypiques.  

Dans des vidéos de quelques minutes, Amélie, Flore, Maureen ou encore Mayalan se livrent sur leurs complexes, ce qu'elles aiment chez elles, ce qu'elles détestent, des remarques qu'elles ont déjà eues et de leur relation avec cette enveloppe physique. Ces capsules vidéo, ce sont quelques minutes qui leur sont entièrement dédiées. 

Loin et à la fois si proche du #MeToo

Si le féminisme n'est pas forcément affiché dans ces capsules qui abordent plutôt le domaine de l'intime, des thèmes résonnent immanquablement avec les vagues #MeToo et #Balancetonporc : ces femmes dénoncent elles aussi, à leur manière, les violences dont elles ont parfois été victimes, violences physique ou morale. 

Mais dans ces capsules très bien réalisées et esthétiquement très belles à regarder, il y a aussi beaucoup d'humour, en plus du message de fond important qu'elles véhiculent. 

Briser les clichés

La première vidéo sur laquelle vous cliquez, c'est bien souvent celle d'une femme qui vous ressemble. Mais au fil des clics, les rencontres s'enchaînent et se complètent. Vous découvrez d'autres physiques et d'autres histoires. Des histoires parfois très surprenantes, comme celle d'une jeune femme qui correspond à priori aux mensurations parfaites, qui a la tête bien faite mais qui souffre en réalité de cette apparence ... La violence quotidienne qu'elle subit, c'est justement que dans les yeux des autres, elle n'est QUE belle. Rien de moins. Rien de plus. 

C'est là qu'est la beauté de ces capsules vidéos "Cher corps". Elles font se rencontrer les expériences de vie, les craintes et les complexes.

 

Et les hommes alors ?

Dans les commentaires sous les vidéos de la réalisatrice, un reproche revient cependant inlassablement : où sont les hommes et leurs complexes à eux ? Léa Bordier s'en explique :  "Pour l’instant, je continue de me concentrer uniquement sur les femmes et leurs rapports au corps. Il y a tant de choses à faire et partager; et cette série n'est pas mon activité principale ! Et bien évidemment, je n'ai rien contre les hommes ! Ce n'est pas parce que je mets en avant des femmes que je reproche quoi que ce soit aux hommes. Le sujet sur les hommes et leurs rapports au corps m’intéresse mais je ne sais pas si je le ferai un jour. Si vous avez envie de le faire, n'hésitez VRAIMENT pas, je serai ravie de voir le résultat !"

Si Léa bordier a choisi de faire ces portraits de femmes, elle aurait très bien pu faire ceux des hommes, des personnes valides et moins valides, des réfugiés, des nantis, des pauvres ... L'idée est sensiblement la même. Ces capsules sont l'occasion de se mettre à la place de l'autre. Nous sommes tellement différents, et c'est tant mieux ! Mais la relation au corps est quelque chose d'universel malgré sa complexité.

Regardez ces capsules, vous y trouverez sans aucun doute des craintes partagées. Et lorsque l'on partage quelque chose d'aussi intime, c'est d'autant plus facile de se mettre dans la peau d'autrui.  

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK