Fournitures scolaires: les associations de parents veulent faire respecter les règles

Les fournitures scolaires pèsent tous les ans sur le budget de la famille
Les fournitures scolaires pèsent tous les ans sur le budget de la famille - © DIRK WAEM /Belga

La Ligue des Familles a calculé que les parents dépensent annuellement 413 euros par enfant en frais scolaires. Le coût des fournitures, qui représente une bonne part des dépenses, varie fortement selon les écoles.

Les associations de parents (la Fédération des Associations de Parents de l'Enseignement officiel, ou FAPEO, et l'Union francophone des Associations de Parents de l'Enseignement catholique, ou UFAPEC) ont répondu à nos internautes, ce mardi.

Leurs représentants ont surtout insisté sur l'importance d'appliquer les règles. "En début de chaque année, l'école est tenue de donner aux parents une estimation des frais annuels. N'hésitez pas à interpeller votre direction à ce sujet!", conseille la FAPEO. Pour Bernard Hubien, secrétaire général de l'UFAPEC, "les écoles en ont le devoir, de même qu'il faut discuter des frais scolaires en Conseil de participation".

Facturer les frais en début d'année?

L'obligation d'informer les parents au préalable, Michael Verbauwhede, de la Ligue des familles, l'estime pour sa part nécessaire. Mais il précise que c'est parfois difficile à faire respecter. "Nous pensons qu'il est grand temps d'arrêter d'expliquer la législation, comme les ministres successifs ne cessent de le faire, mais plutôt de l'appliquer et de sanctionner les écoles qui ne jouent pas le jeu", propose-t-il.

La Ligue des Familles et la FAPEO demandent que la ministre de l'Enseignement obligatoire agisse: "Nous sommes pour l'idée d'une facturation, cela permettrait plus de transparence, libérerait le prof de son rôle de comptable et ne mettrait plus l'enfant dans une position désagréable de coursier financier", explique-t-on à la FAPEO.

Les deux associations de parents ont des revendications plus globales concernant le coût des études.

Le Conseil de participation: lieu de discussion dans l'école

"Nous demandons que ce qui est prévu soit appliqué !, insiste Bernard Hubien (UFAPEC). "Que la liste des frais soit effectivement communiquée en début d'année, que ces frais soit discutés au Conseil de participation, et qu'ils soient strictement limités. Nous invitons les parents et les écoles à ire la solidarité et à tenir compte de la réalité de chaque famille...", ajoute le secrétaire général de l'UFAPEC.

La FAPEO souhaite, pour sa part, rouvrir le débat sur la gratuité de l'enseignement. "Une réflexion de fond sur les coûts scolaires, sans tabous, mériterait d'être menée", insiste-t-on. "Nous souhaitons que les écoles soient davantage transparentes sur leurs entrées et sorties financières", ajoute la FAPEO.

Les deux associations conseillent enfin aux parents de discuter de ces sujets au Conseil de participation, lieu idéal où le dialogue peut être établi entre l'école et les familles. Ainsi, Bernard Hubien les encourage à "exercer leur responsabilité parentale dans ce lien famille-école si important."

Les familles doivent également résister aux appels consuméristes, disent les représentants des parents. "Acheter en gros car le matériel scolaire sera nécessaire tout au long de l'année, recycler le matériel, acheter sur Internet pour faire de bonnes affaires,...", de bons réflexes, selon la FAPEO, qui peuvent limiter la casse.

 

W. F.

Pour d'autres précisions, relisez notre chat ci-dessous.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK