Charlie Hebdo: des journalistes tués mais aussi des victimes collatérales

Le journaliste économique Bernard Maris, 68 ans, les dessinateurs Georges Wolinski, 80 ans, Cabu, 76 ans, Tignous, 57 ans et Charb, 47 ans, qui était en outre le rédacteur en chef du journal étaient les cibles des tireurs avec les autres journalistes et dessinateurs de Charlie présents à la réunion de rédaction, comme Honoré, 73 ans.

Il y a avait aussi Elsa Cayat, 54 ans, psychiatre et psychanalyste qui tenait la rubrique "Divan" dans Charlie et Mustapha Ourrad qui y travaillait comme correcteur et venait d'obtenir la naturalisation en France, ainsi qu'un agent d'entretien de Sodexo, Frédéric Boisseau, 42 ans auquel sa société a rendu un hommage ce jeudi. Ce père de deux enfants se trouvait dans le hall d'entrée pour des travaux de maintenance du bâtiment quand il a été tué par les assaillants.

Un invité, Michel Renaud figure aussi au nombre des victimes. C'était un des deux organisateurs de la biennale du Carnet de voyage de Clermont-Ferrand en Auvergne. Il venait rendre à Cabu quelques uns de ses dessins.

Il y a aussi deux policiers dont celui chargé de la protection de Charb, Franck Brinsolaro, 49 ans, un officier du SPHP (Service de protection des hautes personnalités). L'autre, Ahmed Merabet, 42 ans, était un membre VTT du commissariat du 11ème arrondissement de Paris, abattu froidement par les tueurs alors qu'il était déjà blessé et à terre. Il patrouillait rue Richard Lenoir.

Il y a eu également, 11 blessés dont 4 graves, parmi lesquels les journalistes Philippe Lançon, Fabrice Nicolino et Simon Fieschi et deux policiers.

@jfherbecq et Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK