"Chaque semaine, on avale l’équivalent d’une carte bancaire en plastique": l’association belge River CleanUp se mobilise partout dans le monde ce dimanche

Ce dimanche 6 juin, des dizaines de milliers de bénévoles sont mobilisés pour nettoyer les rivières partout dans le monde. Ce sont 750 actions qui ont été mises en place dans 45 pays du monde. L'initiative vient d'une association 100% belge, qui vise à conscientiser la société sur les risques de la pollution plastique. 

Fondée par le Belge Thomas de Groote, l'association se mobilise chaque année pour un grand nettoyage de fleuves et rivières, mais surtout pour sensibiliser les citoyennes et les citoyens aux conséquences de la pollution plastique. En Belgique, les nettoyeurs se sont attelés à la tâche à bord de kayaks sur la Dyle.


►►► À lire aussi : Energies "décarbonées" : Total préparerait des projets autour de l’hydrogène et l’ammoniac dans l’Arctique


"Chaque année, 8 milliards de kg de déchets sont déversés dans nos océans. Parmi ceux-ci, 80% proviennent des fleuves", raconte Thomas de Groote, fondateur de l'association qui ce dimanche se trouvait au Cameroun pour ramasser le millionième kilogramme de déchet fluvial.

3 images
© River Cleanup

Dangereux pour la planète et pour l'homme

"Ici, au Cameroun, la situation est catastrophique. La population ne sait pas comment gérer le plastique, le plastique est partout, notamment dans les emballages. C'est ce qui nous rend très content de participer à l'action et de ramasser le millionième déchet", racontait encore le fondateur ce dimanche midi.


►►► À lire aussi : Biodiversité : des chambres fortes abritent des échantillons de graines de toutes les plantes pour les protéger des guerres et des catastrophes naturelles


Si nos sociétés sont de plus en plus sensibilisées aux dangers liés à la pollution plastique et à ses retombées sur l'environnement et sur la santé humaine, le Belge insiste encore : "Les problèmes sont causés notamment par les micro-plastiques, ces substances qui attirent tous les éléments toxiques. Chaque semaine on consomme 5 grammes de micro-plastiques, l'équivalent d'une carte bancaire. Ils se trouvent dans l'air, dans la nourriture comme le poisson, le sel ou le sucre", avertit-il. 

Cette année, l'ONG souhaite ramasser et recycler un million de kilos de déchets amassés dans les rivières, un objectif qui doit être triplé tous les ans. "River Cleanup a, jusqu'à présent, ramassé 400.000 kilos de déchets, ce qui est un bon début", indique l'organisation dans un communiqué.

Des opérations de nettoyage ont eu lieu partout dans le monde, entre autres en Belgique, en Chine, au Japon, au Cameroun, au Ghana, aux Pays-Bas, en France, en Russie, en Lituanie ou encore en Australie. Les participants belges ont pu, grâce à la collaboration de Peddel Sport Vlaanderen, ramasser des déchets à 15 endroits différents, en glissant sur l'eau à bord de kayaks, canoës ou paddles.

3 images
© River Cleanup
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK