Chaque année, 380 Belges font disperser leurs cendres en pleine mer

Chaque année, 380 Belges optent pour la dispersion de leurs cendres en mer.
Chaque année, 380 Belges optent pour la dispersion de leurs cendres en mer. - © EPA/WAEL HAMZEH

En Belgique, de plus en plus de personnes souhaitent que leurs cendres soient jetées à la mer. En cette période de Toussaint, leurs proches n'ont donc d'autre choix que de se recueillir au beau milieu des flots, à l'endroit exact où les cendres ont été jetées. Et cela, grâce à la magie des coordonnées GPS.

Lentement, le bateau s'éloigne de la berge. "On est maintenant au large d'Ostende", indique Michel Seeger, de la société Franlis, qui organise ces excursions pour le moins particulières. "C'est choisir, pour l'éternité, un service très serein et digne."

Ce samedi, aucune dispersion de cendres n'était prévue. Mais les familles sont venus se recueillir.

"Je viens pour rendre hommage à mon frère", explique l'un des passagers du bateau. "Il est décédé l'année passée et ses cendres ont été dispersées ici. Quand la famille vient ici à Ostende, on pense toujours à lui. Moi, j'ai déjà décidé, je veux être avec mon frère. Parce que la mer, c'est éternel."

"C'est très serein, c'est le calme de la mer", glisse une dame, visiblement émue. "Le bateau s'arrête, on est tous ensemble. Et il fait calme."

380 personnes optent chaque année pour cette cérémonie: une urne biodégradable, qui flotte quelques minutes et puis s'enfonce peu à peu dans les eaux. L'occasion de dire au revoir, en douceur, à un proche.

PIAB, avec François Lizen et Odile Leherte
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK