Changement d'heure: gare aux voleurs

Pour le cambrioleur nocturne, tout est bon à prendre: gsm, caméras, bijoux...
Pour le cambrioleur nocturne, tout est bon à prendre: gsm, caméras, bijoux... - © BELGA / ERIC LALMAND

Comme le veut le rituel bisannuel, ce soir nous passons à l'heure d'hiver. Nous gagnerons ainsi une heure de sommeil mais nous perdrons dès demain une heure de clarté en fin de journée. Et plus les nuits sont longues, plus les cambrioleurs sont actifs. Quelques trucs pour éviter les mauvaises surprises.

L'obscurité est un allié objectif du voleur qui risque moins d’être vu, identifié ou dérangé. Ce changement d'heure est donc, pour les spécialistes du pied de biche, comme le signal de départ de la recrudescence observée chaque année par la police qui dit miser avant tout sur la prévention.

Les vols décollent en novembre

Pour Gilbert Hardy, chef de corps de la Police de Wavre, les chiffres parlent d’eux-mêmes: 70 000 vols dans les habitations en 2011 en Belgique constituent un record. 2 000 auteurs ont été identifiés et arrêtés. Mais, surtout, les mois de novembre et de décembre connaissent un véritable pic d’activités.

Les cibles préférées sont les maisons isolées auxquelles on accède par l'arrière, au niveau du rez-de-chaussée. Ensuite, l’endroit de prédilection est la chambre à coucher.

Dans les appartements, les points d’accès privilégiés sont la porte d’entrée, généralement peu solide, ou les terrasses.

Pour l’habitant, l’enjeu consiste à adapter son logement de telle manière qu’il puisse résister de 3 à 5 minutes au cambrioleur qui, après ce délai, se tournera vers une autre victime.

Et Gilbert Hardy insiste : "Appelez les forces de police, vous ne les dérangez pas, nous sommes un service public au service du public, ça, c'est un must".

Mais pour éviter toute tentation, fermer les fenêtres, éviter de laisser des messages suggestifs sur Facebook et donner des signes factices de vie dans la maison, sont des bons points de départ pour dissuader le cambrioleur nocturne.

Françoise Baré

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK