Changement d'heure: ces dictateurs qui veulent maitriser le temps

La Corée du Nord retarde toutes les horloges d’une demi-heure ce samedi 15 août.
La Corée du Nord retarde toutes les horloges d’une demi-heure ce samedi 15 août. - © KIRSTY WIGGLESWORTH - BELGAIMAGE

La Corée du Nord retarde toutes les horloges d’une demi-heure ce samedi 15 août. Le dictateur Kim Jong-Un en a décidé ainsi. Septante ans après la libération de la péninsule coréenne du pouvoir japonais, le dictateur nord-coréen renie l’heure qui avait été imposée par le Japon.

L’histoire le montre: les dictateurs – et plus généralement les dirigeants politiques- aiment avoir la maîtrise de l’heure.

Un décalage d’une demi-heure : pas si exceptionnel

En 2007, le président vénézuélien Hugo Chavez avait avancé l’heure de 30 minutes. "C’était meilleur pour la santé", disait-il.

Un tel décalage d’une demi-heure n’est pas exceptionnel, mais reste rare, malgré tout, nous explique Pascale Defraigne, la responsable du laboratoire temps et fréquence à l’Observatoire royal de Belgique. "C’est le cas en Inde, où on a GMT + 5h30. En Australie aussi, il y a un décalage d’une demi-heure et il y a même des pays avec un décalage d’un quart d’heure, comme le Népal".

Mettre toutes les pendules d’un pays à la même heure

En 1949, le dictateur chinois Mao Ze Dong imposait la même heure à l’entièreté de la Chine, qui est pourtant traversée par trois fuseaux horaires. "Pour certains Chinois, le soleil se lève très tôt et se couche très tôt", ajoute Pascale Defraigne. "Pour d’autres, il se lève très tard et se couche très tard."

Avant le dictateur chinois, c’est Hitler qui avait tenu à mettre tout son Reich à la même heure. Cette décision a eu une conséquence très concrète sur notre heure belge, qui date de l’occupation allemande. Avant, nous vivions à l’heure anglaise… "Hitler avait le souhait que tous les territoires occupés aient la même heure. La Belgique, de même que la France, ont été obligées de changer de fuseau horaire lors de l’occupation allemande et à la fin de la guerre, on n’est pas revenu à notre fuseau d’origine." Ce fut une décision politique, de garder toute l’Europe continentale à la même heure.

De la logique territoriale au copinage politique

En mars 1942, le dictateur espagnol Franco a décidé d'avancer les aiguilles des horloges du pays de 60 minutes pour marcher au rythme de Hitler et Mussolini. La raison du changement d’heure était purement idéologique. Comme pour la demi-heure de décalage de Kim Jong-Un, qui s’inscrit dans la politique nationaliste et anti-japonaise du dictateur nord-coréen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK