Champignons hallucinogènes ou ecstasy pour traiter les troubles psychiatriques

L'ecstasy, bientôt un médicament?
2 images
L'ecstasy, bientôt un médicament? - © Belga/AFP/PHILIPPE HUGUEN

Des drogues pour traiter les troubles psychologiques ? Certains scientifiques américains y croient. D’autant plus que les traitements par antidépresseurs sont loin d’être efficaces dans plusieurs cas, comme celui du stress post-traumatique. C'est ce que relate le Huffington Post.

Des expériences ont déjà eu lieu sur des échantillons assez réduits. Mais les résultats sont satisfaisants, au point de bénéficier d’une publication dans le Journal of Psychopharmacology, une revue scientifique reconnue.

Des études sont aussi en cours dans plusieurs pays, comme la Suisse ou Israël. Mais la possibilité pour les scientifiques de mener leurs études avec ce genre de substances n’est pas aussi facile partout.

Le psychopharmacologue britannique David Nutt a, pour sa part, déjà eu recours à ce type de traitements. Il veut maintenant aller plus loin, en effectuant des tests cliniques pour étudier les effets de la psilocybine, substance présente dans les champignons hallucinogènes.

Mais il a un souci, relate le Huffington Post : si le chercheur dispose des fonds nécessaires pour mener son étude, la substance hallucinogène est illégale, et donc très difficile à obtenir, ou à fabriquer. "Le caractère illégal de ces drogues a profondément entravé la recherche médicale et continue de le faire", a-t-il regretté devant un parterre de chercheurs.

Le Huffington Post cite par ailleurs d’autres tentatives de chercheurs, décidés à investiguer dans le domaine des traitements psychiatriques par les drogues. Une étude similaire a dû être interrompue en Espagne après des pressions politiques début des années 2000.

Article à lire en intégralité sur le site du Huffington Post.

W.F., avec le Huffington Post

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK