La phase d'alerte du plan 'vague de chaleur et pics d'ozone' est activée

Chaleur : augmentation du taux d’ozone dans l’air, un dépassement du seuil d’alerte n’est pas exclu
Chaleur : augmentation du taux d’ozone dans l’air, un dépassement du seuil d’alerte n’est pas exclu - © JASPER JACOBS - BELGA

La phase d'alerte du plan vague de chaleur et pics d'ozone a été activée, à la suite des températures très chaudes dans le pays, indique samedi en début de soirée le SPF Santé publique dans un communiqué.

Cela signifie que des mesures complémentaires doivent être implémentées en plus des mesures déjà prises, qui restent d'application, "avec une attention particulière pour les personnes âgées, les malades chroniques, les jeunes enfants, les personnes isolées socialement et les personnes qui doivent accomplir des efforts intenses en période de forte chaleur", précise le communiqué.

Concrètement, un accès à l'eau potable doit être garanti, des zones d'ombre prévues dans les lieux qui entraînent des files d'attente en extérieur, dans les maisons de repos, les personnes isolées à cause du Covid-19 doivent avoir les chambres les plus fraîches et les établissements de soins doivent prévoir assez de personnel "pour veiller à ce que les résidents s'hydratent suffisamment".

Où trouver de l'eau en ville pendant ces fortes chaleurs (reportage à Charleroi et Liège de ce 30 juillet)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK