CPark, l'appli qui vous indique quand un contrôleur approche de votre véhicule en stationnement

C'est une application pour smartphone qui se fait remarquer ces derniers jours. L'app cPark, c'est un peu le "Coyote" des horodateurs. Elle aide les automobilistes à éviter les redevances de parking. Disponible pour l'instant pour les villes d'Anvers et de Bruxelles, cette application a été téléchargée par plus de 20 000 utilisateurs en quelques jours. Un succès qui ne fait pas plaisir à tout le monde.

A l'origine de cPark, on trouve notamment Hadrien Crespin. Lassé de payer des amendes de stationnement, il a fait travailler ses méninges et créé son application.

"J'avais garé ma voiture dans une rue que je pensais gratuite et je suis parti en vacances. A mon retour, j'ai trouvé cinq amendes sur mon pare-brise. Chacune d'elle avait été rédigée tous les jours quasi à la même heure, entre 9h35 et 9h37. C'est là que l'idée a germé", explique-t-il.

Sur une carte, vous pouvez voir où sont les rues payantes, à disque ou gratuites pour choisir où et quand garer votre véhicule. L'application indique aussi les heures auxquelles les contrôleurs passent le plus souvent dans votre rue. Elle permet aussi de signaler des contrôles en cours.

"On peut indiquer dans l'application à quel endroit on est garé. Et si on contrôleur est signalé dans un rayon de 250 mètres, on reçoit une notification", poursuit Hadrien.

Les technologies de contrôle évoluent

Si certains automobilistes y trouveront certainement leur compte, cela ne fera peut-être pas l'affaire des sociétés de contrôle du stationnement. Pour Pablo Rauwers, administrateur-délégué d'une société de gestion du stationnement, pas de quoi s'inquiéter car les technologies des contrôleurs évoluent aussi.

Ainsi, à Schaerbeek, une "scan car" équipée de caméras contrôle près de 20 000 plaques par jour. "A Amsterdam, le contrôle du stationnement se fait avec 9 scan car. Là-bas, on a un taux de respect du stationnement proche de 95%", assure Pablo Rauwers.

Mais Hadrien Crespin ne compte pas s'arrêter là avec cPark. Il prévoit d'étendre son champ d'action à d'autres villes qu'Anvers et Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK