CESS : voici l’épreuve d’histoire que vos adolescents ont dû affronter. Et vous qu’auriez-vous répondu ?

Dernier effort avant les vacances, les élèves de dernière secondaire entament ce mercredi les épreuves du CESS, le Certificat d’enseignement secondaire supérieur, avec l’épreuve d’histoire. Des examens maintenus, malgré une année chamboulée, et cela afin d’évaluer le niveau des élèves comme souhaité par la ministre de l’éducation Caroline Désir (PS).

Concrètement, les élèves se sont retrouvés face au questionnaire prévu pour l’épreuve… de l’an passé. Les plus attentifs auront en effet remarqué que la date inscrite sur la page de garde est le "Mercredi 17 juin", elle-même surplombée par un "CESS2020". Une façon comme une autre de "recycler" des milliers de questionnaires et éviter ainsi de les jeter, d’autant plus que la thématique elle, n’a pas pris une ride.

La question hongroise

Cette année c’est l’insurrection hongroise de 1956 et la vague de réfugiés qui en a résulté qui a servi de cadre à cette épreuve d’histoire. En 100 minutes, et sur base d’un dossier documentaire, les élèves ont dû répondre à la question suivante : "En 1956-1957, les raisons qui poussent de nombreux Hongrois à émigrer et celles qui amènent la Belgique à les accueillir se rencontrent-elles ? "

Une réflexion qui s’inscrit dans la tradition d’accueil de la Belgique tout en mettant en lumière les raisons pour lesquelles de nombreux êtres humains peuvent être amenés à tout quitter et à fuir leur pays.

"Dans la tradition belge de poser un geste de sollicitude"

C’est ainsi que parmi les documents présents dans le portfolio, se trouve l’interview de Lazlo Hevesi, professeur émérite de chimie à l’Université de Namur, arrivé comme réfugié en 1957 à l’âge de 15 ans, seul. Ou encore cette note au conseil des Ministres, rédigée par Léon-Eli Troclet, ministre du Travail et de la Prévoyance sociale dans laquelle il rappelle qu’il "est dans la tradition belge de poser un geste de sollicitude à l’égard des réfugiés et de s’associer au mouvement de solidarité internationale qui se dessine en leur faveur". Une note dans laquelle le ministre évoque également ouvertement une approche plus utilitaire.

2 images
© Tous droits réservés

D’autres documents mettent en relief la situation géopolitique de l’époque. Comme dans cette lettre du service des droits des réfugiés hongrois en Autriche à l’ambassadeur belge à Vienne, datée du 22 janvier 1957, où le "Monde libre" côtoie camps et rideau de fer ; et où de nombreux espoirs de liberté reposaient sur la TSF, télégraphie sans fil, ancêtre de la radio. Des situations également documentées par des illustrations, qu’elles soient photographiques ou dessinées.

2 images
© Tous droits réservés

Des documents, ceux-ci et d’autres encore, grâce auxquels les élèves auront été amenés à prouver leurs compétences. Des compétences évaluées selon les critères classiques, introduction, développement, conclusion, langue et soin. Le tout apprécié sur un total de 100 points.

JT du 16/06/2021 - Rhétos : C est parti pour les épreuves du CESS

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK