Ces Belges qui font nos destinations de vacances : l'utopie universitaire de Peyresq (France)

Ces Belges qui font nos destinations de vacances : l'utopie universitaire de Peyresq (France)
6 images
Ces Belges qui font nos destinations de vacances : l'utopie universitaire de Peyresq (France) - © Tous droits réservés

Voici sans doute, l’un des projets les plus fous et original de cette mini série. Nous sommes début des années 50 et le directeur de l’Académie des Beaux-arts de Namur, Georges Lambeau sillonne la France pour trouver un endroit ou organiser ses stages de fin d’année pour ses étudiants artistes. Un peu par hasard, dans les montagnes du sud de la France, il va tomber sur un joli village presque désert, Peyresq. Nous sommes à 100 kilomètres de Nice sur la côte, entre le Parc national du Mercantour et le parc naturel du Verdon.

>>> Lire aussi : Des Food Trucks de gaufres (New York)

Le coup de foudre est total pour Georges Lambeau. Le village fondé début du 13e siècle est construit sur de la roche et outre sa vue remarquable et ses vieilles pierres, il possède une superbe petite église romane. Au moment de sa (re) découverte, Peyresq ne compte plus que trois habitants permanents : le Maire Joseph Imbert, sa femme et une de ses filles.

Aussi, dès son retour en Belgique, il parle de ce projet à son ami Toine Smets, un juriste avec qui il relance l’idée de reconstruire le village dans le but humaniste d’y réunir étudiants, artistes et scientifiques.

Une association verra le jour sous le nom de "Pro Peyresq" qui devra fixer les objectifs et suivre la réalisation de ceux-ci comme le raconte le site de l’association "Cette guidance fut efficace et le village reconstruit en témoigne aujourd’hui. Un autre impératif fut celui de l’acquisition des ruines. Nos pionniers donnèrent le coup d’envoi pour les premières acquisitions ; ils furent rapidement suivis par des étudiants dynamiques qui entraînèrent leurs groupements : de l’Université de Bruxelles-d’abord, puis de Mons, Gembloux, Liège et l’Association des Tables Rondes. L’académie de Bruxelles rejoignit aussi les étudiants de l’académie de Namur présents dès le départ".

Très vite la petite équipe se complète "En 1954, un jeune architecte, Pierre Lamby, se joint au projet. De même, Toine Smets fait découvrir Peyresq à Lucien et Jane Jacquet, avec qui il fonde l’association Pro Peyresq, rejoint par la suite par Jacques Waefelaer et son épouse Jacqueline, respectivement trésorier et responsable de l’intendance (économat)".

Après des années difficiles et beaucoup de labeur c’est un peu la consécration en 1980 quand le village se voit décerner, le second prix de "Chefs-d’œuvre en péril" ainsi que le prix "Europa Nostra" des mains de Lord Duncan Sandys.

Peyresq, en chantier de faire votre connaissance

Pendant près de 30 ans, chaque saison verra des étudiants bâtisseurs se succéder pour reconstruire et pour atteindre l’objectif de l’association : "relever Peyresq de ses ruines dans le plus grand respect de l’intégration au site et de l’esprit des lieux : vieilles pierres et bardeaux de mélèze."

De nombreux colloques scientifiques, des manifestations culturelles et artistiques y sont régulièrement tenus sous l’égide des associations locales et le bar Victor Jara, (réservé aux membres de Pro Peyresq) ouvert exclusivement durant les mois de juillet et août est devenu le lieu central de tous ces amoureux de la montagne et des vielles pierres.

 

Dans les Echos du Mercantour en 2009, Pierre Durieux rappelle l’utopie humaniste et scientifique de ce projet de haute volée "en 1980, Peyresq accueille un des plus grands colloques de Physique, organisé par la Fondation Louis de Broglie. 27 éminents spécialistes mondiaux partagent le fruit de leur recherche dans un esprit d’ouverture et de collaboration qui les enthousiasme tous… Puis botanistes, écologistes, zoologistes, physiciens, mathématiciens, cosmologues, géographes, historiens, philosophes, artistes, se succèdent à Peyresq. Des personnalités mondialement reconnues viennent y retrouver l’élite de chaque discipline. A chaque colloque, c’est une vingtaine de nationalités qui se côtoient dans un esprit studieux et productif. Les thèmes abordés témoignent de la densité de la réflexion : Principes fondamentaux de la philosophie naturelle, Avancées méthodologiques récentes dans les calculs dynamiques, Optique et interférométrie atomiques, Mécanique quantique, Cosmologie et univers primordial, Phénomènes non linéaires, etc. Et toujours le même enthousiasme des participants qui ne tarissent pas d’éloges pour cet étonnant fleuron de la réflexion. “Ce lieu, loin de l’agitation habituelle, nous fait vivre hors du temps… La richesse des contacts scientifiques dépasse largement ce qui se produit dans d’autres colloques…” dira le professeur Edgar Gunzig lors du colloque de 1996 sur les Problèmes actuels en mécanique quantique".

Aujourd’hui encore le village accueille tous l’été de nombreux stages dont vous pouvez découvrir le programme ici.

 

Peyrseq à même sa chanson officielle

Une région qui à beaucoup à offrir…

Le Parc national du Mercantour

Un magnifique site à l’histoire royale et pleine de surprises qui se visite à pied. Grâce à une carte interactive du parc vous permettra de choisir et de sélectionner des randonnées (100 randonnées et balades à la journée de tous les niveaux disponibles). Vous pouvez aussi prolonger vos aventures avec des itinéraires de 2 à 7 jours entre France et Italie.

Les Gorges du Verdon

Située sur les départements des Alpes de Haute Provence et le Var, les Gorges du Verdon est un canyon naturel creusé par la rivière du Verdon durant des millénaires. Le site offre des ballades en tout genre et des panoramas incroyables, sans oublier que c’est un haut lieu pour pratiquer de nombreux sports d’eau comme du canyoning ou du rafting par exemple.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK