L'Algérien interpellé en Grèce placé sous mandat d'arrêt pour terrorisme

Omar Damasch a été entendu toute la matinée, il a peut-être des choses à dire sur les attentats déjoués à Verviers. Il est soupçonné d'avoir été en contact avec Abdelhamid Abaaoud à Athènes, le Molenbeekois soupçonné d'être le cerveau de la cellule jihadiste de Verviers et toujours en fuite.

Il ne s'est pas opposé à son extradition pour ne pas faire trainer la procédure et entend prouver son innocence.

On a retrouvé un GSM sur lui avec lequel avaient été passées de communications aux terroristes présumés tués lors de l'opération policière de Verviers.

Omar Damasch nie tout en bloc : il ne connaît pas les protagonistes du dossier et dit avoir acheté ce GSM à un marchant ambulant sans connaître ses précédents propriétaires. Son avocat Mehdi Abbes ajoute que la carte SIM correspondant à la piste suivie par les enquêteurs sur base d'écoute n'a pas été retrouvée chez son client.

Selon son avocat, Omar Damasch a le profil des jeunes maghrébins désœuvrés venus chercher du travail au nord de la Méditerranée.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK