Céder le passage aux piétons qui veulent traverser: les automobilistes sont nombreux à faire un signe, et "c'est très important"

Saviez-vous que cela fait (seulement) 25 ans qu'existe la règle imposant aux conducteurs de céder la priorité aux piétons qui s'engagent sur un passage ou sont sur le point de s'y engager ?

Selon une enquête en ligne (panels citoyens) de l'Institut de Sécurité routière Vias, cette règle est plutôt bien perçue. Mieux: piétons comme automobilistes font preuve de courtoisie en s'adressant des petits signes. 

Plus de 3 piétons sur 4 (77%) font un signe de la main ou du pouce à l'automobiliste qui les a laissé passer et plus d'1 piéton sur 3 (37%), de la tête. 

Près de 6 usagers sur 10 (57%) n'hésitent pas à faire un signe de la main aux piétons pour leur faire comprendre qu'ils peuvent traverser en sécurité et près de 3 automobilistes sur 10 (28%) établissent un contact visuel et font un signe de la tête. "Un tel geste est particulièrement important car cela permet aux piétons d'être certains d'avoir été vus et de traverser en sécurité", souligne Vias.

Quand même des accidents

Un peu plus de la moitié des automobilistes (54%) s'arrêtent toujours à l'approche d'un passage sur lequel un piéton est sur le point de s'engager et 42% s'arrêtent "la plupart du temps". 

Un peu moins d'1 piéton sur 10 (9%) dit devoir forcer le passage pour pouvoir traverser (13% à Bruxelles). 

Six piétons sur 10 (57%) impliqués dans un accident lors de la traversée de la chaussée le sont alors qu'ils se trouvent sur un passage non protégé par des feux, rappelle Vias. Ce pourcentage est en hausse par rapport à 2019 (50%).

Une règle connue mais il y en a d'autres

Huit conducteurs sur 10 (84%) savent qu'il faut céder la priorité aux piétons qui sont sur le passage, mais également à ceux qui sont sur le point de s'y engager.

Par contre, saviez-vous qu'une voiture doit toujours approcher d'un passage pour piétons à "allure modérée" ? 31% des conducteurs interrogés ne connaissaient pas cette règle du code de la route.

Les piétons ne peuvent pas tout se permettre non plus: ils doivent s'engager "avec prudence et en tenant compte des véhicules qui approchent" pour traverser. Près d'1 usager sur 4 (23%) ignore cette règle, "ce qui peut mener à des situations conflictuelles et dangereuses. Certains piétons ont les yeux rivés sur leur GSM et font à peine attention au trafic", note Vias.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK