Ce qui change en mai: prime des invalides, Liège Airport, footballeurs

De nouvelles destinations sont disponibles à Liège Airport
De nouvelles destinations sont disponibles à Liège Airport - © Archive SOPHIE KIP - BELGA

Les changements qui entrent en vigueur le 1er mai concernent les personnes en incapacité de travail depuis deux ans, les personnes qui partent en vacances de Liège et les footballeurs professionnels.

Hausse de la prime annuelle des invalides

Ce 1er mai, la prime de rattrapage que les invalides reçoivent annuellement passe de 308,09 euros à 468,09 euros.

Il s'agit d'un des premiers éléments de l'accord sur l'enveloppe bien-être entre les partenaires sociaux. Cette prime, comparable à un pécule de vacances, bénéficie, chaque année au mois de mai, aux personnes qui se trouvent en incapacité de travail depuis plus de deux ans.

VLM Airlines s'installe à Liège avec 4 destinations

A partir du 1er mai, quatre nouvelles destinations sont disponibles depuis l'aéroport de Liège grâce à l'implantation de la compagnie aérienne anversoise VLM Airlines.

Les voyageurs pourront rejoindre Nice, Venise, Avignon et Bologne à partir de 49 euros l'aller simple.

Les vols sont prévus jusqu'au 24 octobre et pourront être renouvelés par la suite en cas de succès.

Liège Airport espère ainsi booster son trafic passager.

La FIFA interdit la propriété de footballeurs par des tiers

"L'interdiction entrera en vigueur au 1er mai 2015", avait décidé la FIFA en décembre dernier, précisant que "les accords déjà existants doivent être maintenus jusqu'à leur expiration contractuelle" et que "les nouveaux accords signés entre le 1er janvier et le 30 avril 2015" seront limités à une durée d'un an maximum.

La FIFA avait pris "la décision ferme" d'interdire cette pratique le 26 septembre dernier, son président Joseph Blatter jugeant alors que "cela ne (pouvait) pas être fait dans l'immédiat" mais qu'il y aurait "une période de transition pour faire appliquer cette interdiction".

La pratique des joueurs possédés par des tiers est encore essentiellement en vigueur en Amérique du Sud. Elle est présente aussi en Espagne et au Portugal. Les droits sportifs des joueurs sont en copropriété entre des clubs et des investisseurs.

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK