Ce 12 janvier, c’est la fin d’Adobe Flash Player, n’oubliez pas de le désinstaller

Adobe avait laissé jusqu’au 12 janvier pour laisser le temps aux derniers utilisateurs du plug-in Flash Player de s’en séparer. Ce logiciel qui permettait d’afficher des animations, des vidéos ou des jeux vidéo sur un navigateur internet était de moins en moins utilisé.

Adobe avait conseillé de désinstaller Flash Player

Le développeur Adobe avait conseillé aux derniers utilisateurs de désinstaller le plug-in Flash Player avant ce 12 janvier pour éviter des soucis futurs. En effet, l’entreprise américaine ne proposera plus de mises à jour. La présence de Flash sur un ordinateur présente donc un risque de sécurité. “Dans la mesure où Adobe ne prendra plus en charge Flash Player après le 31 décembre 2020 et empêchera le contenu Flash de s’exécuter dans Flash Player à compter du 12 janvier 2021, nous recommandons vivement à tous les utilisateurs de désinstaller Flash Player au plus tôt afin de sécuriser leurs systèmes”, pouvait-on lire sur le site d’Adobe.

Un outil qui a fait les beaux jours des sites web au tournant du 21e siècle

Flash Player est indissociable de l’essor des sites internet à la fin des années 90 et au début des années 2000. Plutôt facile d’utilisation, c’était l’outil informatique idéal pour les développeurs de sites web qui permettait de rendre ces sites performants et agréables à consulter pour les utilisateurs.

Il permettait une interaction entre l’utilisateur et le propriétaire du site. "Flash a été vraiment conçu au départ pour avoir une interaction avec le visiteur web directement sur son navigateur. Cela veut dire que c’est du temps réel. Dès qu’il applique sur un bouton, automatiquement de son côté, il y a quelque chose. Il n’y a pas quelque chose qui transite par le serveur. Donc, on a des interactions plus rapides, des animations plus propres, etc.", explique Régis Thérer, responsable du développement web chez DJM Digital.

Grâce aux animations instantanées qu’il permettait, Flash Player a été très populaire. Il a permis de développer d’innombrables sites web avec des vidéos, des animations. Il a aussi été utilisé pour créer des jeux vidéo.

Trop encombrant, Flash Player a été poussé vers la sortie

Le déclin de Flash Player a coïncidé avec l’émergence des smartphones. En avril 2010, Steve Jobs, le patron d’Apple, se fend d’une lettre ouverte, publiée sur le site de son entreprise, la lettre détruit le player d’Adobe quasi omniprésent sur le Web. "Ils ont décidé que Flash était trop gourmand. Il faut savoir que c’était du côté ‘visiteur web’que Flash fonctionnait. Du coup, il fallait que le visiteur web installe une application pour le faire fonctionner, le Flash player. Ce Flash player était gourmant et prenait beaucoup de ressources sur la machine du client, en utilisation du processeur, en RAM, en mémoire vive. Cela pouvait ralentir la machine de la personne qui visitait le site internet", explique Régis Thérer, responsable de développement web.

Autant dire que sur les anciens smartphones dotés de processeurs plutôt petit, avec peu de mémoire, cela n’était pas l’idéal. Apple ne voulant pas de Flash Player, mais comme il fallait que les sites internet soient consultables sur les smartphones, d’autres solutions ont été développées, plus légères en utilisation. Le Java Script a apporté beaucoup de nouveaux outils de programmation. Tout cela a conduit aujourd’hui à ce que l’Html 5 ait pris le dessus et se soit imposé dans ce secteur.

Le fait que Flash Player soit moins utilisé par les développeurs a coïncidé avec l’apparition de failles de sécurité dans l’application. "Adobe voyant que peu de gens, peu de développeurs continuaient à l’utiliser ne mettait plus de ressources derrière ça. Du coup, il ne mettait plus à jour les problèmes de sécurité qui pouvaient survenir derrière Flash. Et les failles de sécurité sont apparues. C’est tout à fait logique", poursuit Régis Thérer.

La page se tourne

Aujourd’hui, plus aucun site internet ambitieux ne dépend de la technologie Flash Player. Tout ce qui est e-commerce, tout ce qui relève des médias repose désormais sur outils informatiques plus modernes.

Ce sont essentiellement des vieux sites qui n’ont plus été mis à jour depuis longtemps qui pourraient être "pénalisés" par la disparition du plug-in Flash Player et dont le contenu pourrait être inaccessible. Même chose pour de vieux jeux vidéo conçus pour Flash Player qui passeront aux oubliettes de l’histoire de l’informatique. Cependant, des initiatives de sauvegarde du patrimoine informatique "Flash Player" ont été lancées, comme cette "bibliothèque", Archive.org qui comptabilise déjà plus de 2500 contenus, surtout des jeux vidéo.

Comment désinstaller Flash Player, si ce n’est déjà fait ?

Toutes les informations utiles pour désinstaller Flash Player, sur Windows ou sur Mac sont disponibles ici, dans cet article que notre rédaction y a consacré début janvier.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK