Catherine Fonck : "Le lobby du tabac a un vrai pouvoir d'influence sur les décideurs"

Catherine Fonck : " Le lobby du tabac a un vrai pouvoir d'influence sur les décideurs "
Catherine Fonck : " Le lobby du tabac a un vrai pouvoir d'influence sur les décideurs " - © Tous droits réservés

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, Bertrand Henne est revenu sur la place qu’occupent les lobbys et cigarettiers en Belgique. Auraient-ils trop de pouvoir ? Réponse avec Luk Joossens, Catherine Fonck et Marie-Noëlle Rasson.   

Luk Joossens, auteur du récent ouvrage " La guerre du tabac en Belgique ", a consacré sa vie à lutter contre les lobbies. Et sa réponse est sans appel : selon lui, le lobby du tabac rédige des projets de loi, espionne, fiche les opposants, commande de fausses études, mais profite, surtout, d’une énorme faiblesse politique.

Le lobby du tabac, c’est quoi?

Luk Joossens explique que l’industrie du tabac est invisible en Belgique, " elle n’existe presque plus ". Mais elle reste tout de même assez puissante car elle travaille avec des organisations qui vont faire le travail pour elles. " Au début de la publicité, il y a 40 ans, les acteurs du secteur défendaient la cause de l’industrie du tabac ", explique Luk Joossens. " Et quand ça n’était pas eux, c’était des firmes d’affichage, la presse, le secteur Horeca, et aujourd’hui, les détaillants et vendeurs ont repris le flambeau. Ce sont donc toujours les autres qui défendent le tabac à la place de l’industrie elle-même, qui approchent les ministres pour leur demander de ne pas prendre de mesures répressives vis-à-vis du tabac. Et les hommes politiques y sont sensibles. Le problème, c’est que le tabac est la 2e cause de mortalité en Belgique (15.000 morts) : il est donc inconcevable qu’un ministre de la Santé ne prenne pas des mesures répressives. Par ailleurs, les potentiels effets pervers d’une interdiction du tabac qui étaient brandis par les acteurs impactés (horeca, revendeurs) se sont tous révélés être faux ".

Les cigarettiers ont-ils gagné la guerre du tabac en Belgique ?

Pour Catherine Fonck, députée cdH, " l’industrie du tabac n’a pas gagné la guerre, mais elle est toutefois omniprésente, omnipuissante. Il faut faire un combat pied à pied et ne rien laisser passer parce qu’à chaque fois qu’on peut débattre de ces sujets au parlement et obtenir des avancées, on sent une résistance extrêmement forte et derrière cette résistance, la puissance des lobbys ". La députée dénonce également le fait que certains parlementaires répètent parfois " mot à mot " les arguments des lobbys contre le papier neutre, car cela trahit, selon elle, des contacts étroits en coulisses entre lobbys et parlementaires.

La suite du débat - Débats Première : Les lobbys ont-ils gagné la guerre du tabac en Belgique

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK