Cartes d'identité perdues ou volées en hausse de 72,5 %

RTBF
RTBF - © RTBF

La carte d'identité électronique est munie d'une puce qui comporte une série d'informations personnelles et confidentielles qui pourraient aussi être utilisées par des personnes mal intentionnées.

L'an dernier, le nombre de cartes d'identité volées se chiffrait à près de 50 000, une augmentation de 37% par rapport à 2005. Le ministère de l'Intérieur a ouvert une ligne téléphonique pour signaler les vols et les pertes.

L'an dernier, ce sont les jeunes filles qui ont été le plus souvent victimes de distraction ou de vol. Peut-être aussi une conséquence de la recrudescence des vols de sac-à-main.

Le Service fédéral de l'Intérieur relance en tout cas, ce printemps, le doc-stop, le frère jumeau de card-stop pour les cartes de banques volées. Un service joignable 24h/24, un numéro gratuit, même depuis l'étranger.

Il faut en effet réagir au plus vite, de façon à rendre inutilisable la carte perdue ou volée et les centaines d'applications que cette carte permet. Luc Smetz, du Service publique fédéral Intérieur : "Comme elle permet de trouver qui on est à distance, avec certitude, par l'internet etc, elle permet donc d'accéder à un certain nombre de services et donc déclarer effectivement cette perte ou ce vol, de manière à qu'une autre personne, même si elle connaît le code pin de la carte, ne sait pas utiliser sa carte, pour s'authentifier ou mettre une signature électronique."

Même après l'appel téléphonique, en cas de vol ou de perte, la déclaration reste obligatoire au Commissariat de police le plus proche.

Pour rappel, ce numéro gratuit même depuis l'étranger, 24 heures sur 24, le 00 800 2123 2123.

 

M.S. avec Alain Carlier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK