Carnet rose à Han-sur-Lesse : naissance d'un glouton

Naissance historique au domaine des Grottes de Han. Un petit glouton a vu le jour. L'espèce est rare et menacée. Une telle naissance est une première dans notre pays depuis la préhistoire !

Papa et maman

C'est en 2015 que deux gloutons ont été introduits à Han, en provenance de Suède et de Sibérie. Le glouton est un mustélidé de la famille du blaireau et de la fouine. Prédateur redoutable, carnivore par excellence, il a une mâchoire capable de tout dévorer sur son passage.

Il fait partie des Big Five européens, dont le loup, le bison, le lynx, et l'ours brun, les cinq mammifères les plus impressionnants d'Europe.

A l'heure actuelle, il ne reste que 1250 spécimens en Europe du Nord, et moins d'une centaine en captivité, alors cette naissance est accueillie avec beaucoup de fierté.

Des signes qui ne trompent pas

Anthony Kohler est responsable adjoint du parc animalier de Han-sur-Lesse, et suit de près ses animaux. "Le 6 février dernier, la gloutonne est dans sa tanière et elle ne sort plus. Alors on se dit, Est-ce que ça y est ? Est-ce qu'il y a une naissance ? Et on écoute et on entend un petit couinement. Y a-t-il un ou plusieurs bébés, va-t-elle s'en occuper ? On décide immédiatement de préserver son milieu" explique-t-il.

Lors de notre visite, nous avons eu la chance d'apercevoir la mère et son jeune, mais ses apparitions sont rares.

Manger comme un glouton

Le glouton pèse entre 8 et 25 kilos. C'est un charognard et dépend donc des autres prédateurs pour se nourrir. Face aux loups et aux ours, il va devoir s'imposer pour avoir son morceau de carcasse. Sa force va l'aider à se frayer un passage jusqu'à la nourriture, qu'il va manger très vite, avant la riposte des autres animaux. De là l'expression manger comme un glouton.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK