Des corbillards ont emmené les dépouilles rapatriées de Suisse

Une courte et discrète cérémonie d'hommage s'est tenue après l'atterrissage, sans représentant officiel ni famille.

Les dépouilles sont ensuite chargées deux par deux dans des corbillards. Ceux-ci se rendront, sous escorte policière, vers Lommel, Heverlee et Aarschot. "L'objectif est de procéder à ce déplacement le plus vite possible", indique le Centre de crise des affaires intérieures.

Les communes, en concertation avec les familles des victimes, organiseront les funérailles des victimes dans les prochains jours.

Police suisse au garde-à-vous

Auparavant les deux C130 militaires chargés de rapatrier en Belgique les dépouilles ont atterri ce en milieu de matinée à l'aéroport de Melsbroek, en provenance de Sion, en Suisse.

La police cantonale suisse était au garde-à-vous au départ à l'aéroport pour rendre hommage aux victimes et à leurs familles qui rentraient en Belgique dans des C130 de la force aérienne belge mis à leur disposition par l'armée. La police cantonale était la première sur les lieux du drame et elle a tenu à remplir son devoir jusqu'au bout.

Les deux C13O étaient derrière une butte, dissimulés à la vue, par respect pour les victimes et c'est là qu'on a chargé les 28 cercueils.

Quatorze enfants blessés (cinq de Lommel et neuf d'Heverlee) seront par ailleurs rapatriés en Belgique vendredi dans six vols médicaux. "A leur arrivée, ils seront conduits en ambulance vers des hôpitaux, où ils continueront à recevoir des soins médicaux", précise le Centre de crise.

Quatre enfants dans un état plus sérieux sont toujours hospitalisés en Suisse. Trois se trouvent à l'hôpital universitaire de Lausanne tandis que le quatrième est à l'hôpital universitaire de Berne.

La jeune Belge à l'hôpital de Berne va "relativement bien"

La jeune Belge, héliportée à Berne après le dramatique accident de d'autocar est toujours soignée à l'Hôpital de l'Ile. Elle se porte "relativement bien" étant donné les circonstances, a déclaré vendredi le porte-parole de l'établissement, Markus Hächler, à l'agence ATS.

Cette jeune fille a subi des fractures complexes. La durée de son hospitalisation à Berne reste indéterminée, a encore précisé Markus Hächler.

Odile Leherte depuis Sion
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK