CAP48: un prix pour les entreprises qui incluent les personnes handicapées

Plus besoin de présenter l’Asbl CAP48, la plupart des Belges savent que c’est une association qui sensibilise et finance chaque année des centaines de projets dans le domaine du handicap, de l’aide à la jeunesse et de l’enfance en pauvreté. Mais ce que l’on sait moins, c’est que chaque année CAP48 récompense des entreprises qui agissent en faveur de l’inclusion des personnes handicapées. Renaud Tockert, l’administrateur délégué de CAP48, était l’invité de Sophie Léonard sur La Première pour détailler ce Prix CAP48 de l’Entreprise Citoyenne.

L’idée est en réalité venue de l’observation du modèle français. Effectivement, chez nos voisins, un quota a été instauré au niveau de l’engagement de personnes handicapées dans les entreprises : "Et pour développer cette dynamique, un projet appelé le Trophée de l’Insertion a été mis sur pied, témoigne Renaud Tockert. Ce qu’on a fait chez CAP48, c’est s’inspirer de cette idée pour accompagner les entreprises qui se questionnent, souvent positivement, sur la manière et la finalité de pouvoir maintenir l’emploi des personnes handicapées".

En effet, un handicap survient souvent lors d’un accident quand on est à l’emploi. Comme l’explique Renaud Tockert, cela pousse parfois l’employeur à prendre les devants pour réorganiser le travail de son employé : "Sans en faire de la publicité, et sans l’utiliser comme outil de communication, la majorité des chefs d’entreprise aménagent spontanément les postes de travail et les conditions de travail pour que ces personnes puissent tout simplement continuer à travailler pour eux".

Quels critères?

Qu’on soit dans le public ou le privé, ces entreprises peuvent postuler pour le Prix CAP48 de l’Entreprise. L’entreprise gagnante est élue sur base de plusieurs critères : la création et le maintien de l’emploi, l’accessibilité et la facilitation des conditions de travail et l’ambition structurelle d’aider le secteur de la part des entreprises. Renaud Tockert précise qu’il y a également un suivi auprès des entreprises lauréates : "Le jury, composé de 13 personnes issues du monde de l’entreprise privée et publique, désigne donc une entreprise gagnante, mais par la suite, nous faisons des enquêtes pour suivre l’évolution de ces prix. On constate en tout cas que 95% des entreprises qui ont été lauréates poursuivent leur activité et que deux tiers développent de nouvelles activités complémentaires, au-delà de ce qu’elles avaient réalisé pour l’obtention du prix".

On rappellera bien qu’il n’y a pas de gains financiers en jeu pour ce prix. C’est une reconnaissance et une mise en valeur de l’entreprise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK