Cap48: quels projets ont été financés après la campagne 2018? (carte interactive)

C’est une question qui revient souvent aux organisateurs de Cap48 : "Je veux bien aider, mais à quoi vont servir mes dons ?" A l’approche de la septante-deuxième de l’opération, faisons le point sur ce qui a été financé grâce à la générosité des donateurs en 2019.

►►► La grande soirée Cap 48, c'est ce dimanche à 20h15 sur La Une. Pour faire un don, cliquez ici

Au total, Cap48 a engrangé 6.185.239 euros de rentrées durant la campagne d’octobre 2018, grâce aux dons, aux partenariats et au réseau des bénévoles. Au total, 167 projets ont été financés, dont 113 via l’appel à projets annuel de Cap48.

En grande majorité (77%), ces projets œuvrent pour une meilleure inclusion des personnes handicapées, mais aussi pour l’inclusion des jeunes en difficulté (23%). Concrètement, il s’agit surtout de financer l’achat, l’aménagement ou la construction d’infrastructures pour améliorer les conditions de vie des personnes en situation de handicap (51%) ou l’achat de véhicules adaptés (29%).

À Bruxelles

Cap48 a pu compter sur le cofinancement de la Région Bruxelles-Capitale à hauteur de 300.000 euros. Parmi les associations financées, on peut notamment évoquer le Centre Nos Pilifs, à Neder-Over-Heembeek, qui élabore des projets individualisés enfants autistes, qui pourra aménager grâce au financement des espaces de loisirs pour "répondre aux besoins des enfants en matière de stimulation psychomotrice, sensorielle et relationnelle". Le Collectif Recherche et Expression (CREE) pourra lui améliorer son projet qui vise à faciliter l’accès au permis de conduire théorique pour les personnes sourdes et malentendantes. A Schaerbeek, la Troupe du Possible, qui accueille des personnes handicapées, pourra acheter du matériel scénique et créer un nouveau spectacle inclusif.

En Brabant wallon

Six projets ont été financés dans la province, dont le projet d’apiculture mené par l’asbl Escalpade, qui offre des solutions éducatives pour les familles de personnes handicapées, dans le cadre de la préservation de la biodiversité à Louvain-la-Neuve. On peut également citer Android 34, une association qui favorise la revalidation par le sport des personnes amputées. Avec le financement de Cap48, cette asbl pourra renforcer son équipe.

En Hainaut

Le Hainaut est la province qui comporte le plus de projets financés : vingt-cinq ! Parmi eux, la structure AFFA-Les Blés d’Or, à Mourcourt, qui offre un service résidentiel et de logement pour les adultes en situation de handicap mental, et qui va pouvoir grâce à Cap48, installer une baignoire de balnéothérapie adaptée. On peut également citer l’asbl Empathiclown, à Froyennes, près de Tournai, qui va organiser des rencontres individuelles entre un clown et des enfants polyhandicapés, ou encore l’association A vos marques, prêts…, qui propose des activités physiques adaptées aux personnes à mobilité réduite, et qui pourra équiper une salle avec du matériel adapté.

À Namur

Dans la province de Namur, douze projets ont été financés, avec notamment l’association CAP Mobilité, qui permet aux personnes à mobilité réduite ou en perte d’autonomie de bénéficier d’un service de transports. Le financement de Cap48 lui permettra de renouveler deux véhicules. Citons également Cyclocœur, à Erpent, qui permet aux personnes en situation de handicap de pratiquer le cyclotourisme en tandem, et qui bénéficiera d’une nouvelle camionnette. Quant au festival international EOP !, il pourra grâce à Cap48 devenir entièrement accessible, avec de l’audiodescription, du sous-titrage et de la traduction en langue des signes pour les films projetés.

À Liège

Vingt et un projets ont été financés dans la province. L’asbl Les Enfants de Saive aux champs, qui aide la scolarisation d’élèves en situation de handicap dans l’école spécialisée de Saive, pourra aménager un "jardin sensoriel", un outil d’éveil pour les enfants. L’asbl Ayrifagne, à Pepinster, a mis sur pied une hôtellerie sociale cogérée par des personnes en situation de handicap. Elle pourra le développer grâce à Cap48. De son côté, le Mouvement Personne d’Abord, composé de personnes en situation de handicap qui défendent leurs droits en leurs noms propres, pourra mettre en place des outils pour sensibiliser le grand public au handicap mental, ainsi qu’à la vie affective.

Dans le Luxembourg

Deux asbl ont pu bénéficier du financement de Cap48 dans la province. La première, Les Elfes, située à Libramont, accueille des adultes en situation de grande dépendance au sein d’une structure d’hébergement et d’activités. Elle va pouvoir acquérir un véhicule. La seconde, AVJ Bertrix Lux, va pouvoir répondre aux besoins des personnes en situation de handicap physique qui ont choisi de vivre de manière autonome, grâce à l’installation d’un dispatching d’appels pour que les personnes bénéficient d’une aide 24h/24.

En communauté germanophone

Enfin, trois projets ont été financés en communauté germanophone : deux à Amel, près de Malmedy, et un à Eupen. A Amel, ce sont les associations Tagesstätte Meyerode, qui organise des activités pour les personnes en situation de handicap dans un centre de jour, et Beschützende Werkstätte Die Zukunft, qui vise leur inclusion dans la société, qui vont pouvoir améliorer leurs services. A Eupen, c’est le RZKB (Regionalzentrum für Kleinkindbetreuung), qui gère des milieux d’accueil pour enfants en dehors du réseau scolaire, qui va pouvoir favoriser son projet d’inclusion d’enfants handicapés dans le service extrascolaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK