CAP48 Jangada : Valides et moins valides cohabitent dans la solidarité et l'autonomie

C’est dans l’avenue de l’Idéal que la résidence Jangada est sortie de terre. Deux années déjà que des personnes valides et moins valides ont fait le pari de vivre ensemble. Dans ces logements mixtes, l’esprit Jangada rythme les cœurs de ses résidents : "C’est une famille solidaire !", "Des forces différentes !", "On s’apprivoise les uns les autres !", "C’est un rêve qui se réalise", "L’autonomie et le dépassement de soi", "Un espoir pour demain", "C’est un vrai cadeau", "Du plaisir", "La Liberté !".

Jangada est un projet pilote d’habitat groupé unique en Belgique. Sur les seize appartements que compte la résidence, neuf logements sont adaptés aux personnes à mobilité réduite, dont 3 de grande dépendance. Une autonomie qui n’a pas de prix, comme nous l’explique Estelle Plé qui est atteinte d’une infirmité motrice cérébrale : "Quel Bonheur de l’avoir son chez-soi ! Et comme tout le monde, il y a les petites galères. Aujourd’hui, il fait dégueulasse, je n’ai plus rien dans mon réfrigérateur, ben tant pis je dois quand même y aller comme monsieur et madame tout le monde ! Cela fait partie de la vie, c’est comme ça. Mais c’est super-enrichissant !".

Dans cette résidence, les valides et les moins valides ont choisi de partager la richesse de leur différence. Le projet Jangada est aussi un subtil équilibre entre la vie privée et la vie en communauté. Pour Gaëtan Moyersoen, l’un des résidents valides de Jangada, cette expérience exceptionnelle permet de comprendre que tout le monde vit avec ses propres faiblesses : "Pour moi c’est un lieu où on est invité à être soi-même. Et ça veut dire aussi pour moi, être invité avec ses fragilités, avec ses faiblesses. J’ai des fragilités. Elles ne sont pas physiques mais j’en ai aussi ! Et le fait de pouvoir être dans un environnement comme celui-ci, c’est vraiment du coup… Chacun est autorisé à être entièrement qui il est et il y a comme des masques qui tombent".

Le partage et L’inclusion sont les valeurs fondatrices de ce projet pilote unique en Belgique. Bérénice de Maere, atteinte d’autisme, vit enfin pleinement de nouvelles relations sociales : "J’avais du mal à me faire des amis. Maintenant, je m’en suis fait beaucoup". Jangada permet également aux personnes porteuses d’un handicap de se faire une véritable place au sein de la société, comme nous le raconte Christelle Heymbeeck la directrice de Jangada : "L’idée, c’était vraiment de vivre l’inclusion et de pouvoir sortir de tout ce qui est institutions, avec un cadre de vie trop stricte. Donc, les personnes vivent de manière autonome dans leurs logements. Elles vont, elles viennent, elles ont des activités à l’extérieur comme tout un chacun".

Pour thomas Ardui, un résident à mobilité réduite, il n’y a aucun doute ! Vivre en autonomie et participer à des activités utiles à la collectivité, c’est pour lui un bonheur incommensurable : "Je me sens bien. Je ressens du bien-être et du bonheur. J’évolue dans mon autonomie. J’ai toujours dit que c’est un vrai cadeau que j’ai eu dans ma vie, c’est cette maison. Oui… C’est le mot… Un cadeau !".

Qu’ils soient valides ou moins valides, les résidents de Jangada réalisent chaque jour qu’ils ont cette chance exceptionnelle de vivre ensemble ce bonheur partagé et empreint de solidarité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK