Coronavirus : "On s'attend à atteindre la barre de 1000 patients dans les hôpitaux à la fin du mois, 2000 mi-novembre"

Sciensano et le Centre interfédéral de crise ont organisé ce mercredi à 11 heures leur traditionnelle conférence de presse pour faire le point sur l’épidémie de coronavirus dans notre pays. Depuis plusieurs jours, de nombreux indicateurs indiquent une hausse des contaminations dans notre pays. Ce 21 octobre, le cap des 400 admissions à l’hôpital sur une journée a été franchi, ce qui fait grimper les chiffres de personnes hospitalisées à près de 3000.


►►► Retrouvez l’évolution en temps réel de l’épidémie de coronavirus en Belgique en chiffres et graphiques


"Les chiffres continuent d’augmenter, c’était inévitable", a entamé le porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19, Yves Van Laethem. Durant 4 jours, plus de 10.000 nouvelles infections ont été enregistrées chaque jour quotidiennement. Cela correspond à une augmentation de 68% par rapport à la semaine précédente. Il précise que les chiffres évoluent moins rapidement qu’auparavant : "Les chiffres doublent tous les 9 jours et il y a une petite semaine, ils doublaient tous les 7 jours. Cela n’indique pas que la courbe va se casser. Nous devons inverser la tendance."

Les jeunes toujours plus touchés, augmentation chez les aînés

Ce sont toujours les plus jeunes qui sont le plus touchés par le coronavirus dans notre pays. 20% des infections concernent les groupes des 20 à 30 ans. Mais les personnes âgées sont aussi de plus en plus touchées par le virus. "On a noté la semaine dernière plus de 700 cas de positivité chez les plus de 90 ans la semaine dernière contre 300 la semaine qui a précédé. On a donc un doublement et on peut craindre une augmentation des admissions de cette population au niveau des hôpitaux", prévient Yves Van Laethem.

Ce sont les provinces de Liège et du Hainaut qui sont encore les plus exposées au Covid-19. En moyenne, 1651 cas ont été recensés à Liège et 1531 dans le Hainaut. "Ces chiffres augmentent toujours de manière significative", précise-t-il. Bruxelles pointe son nez à la troisième position troisième avec 1302 cas par jour en moyenne. "Ceci n’est 'plus que' une augmentation de 37% par rapport à la semaine précédente. Est-ce qu’il y a là un premier signe de l’impact des mesures qui ont été prises à Bruxelles il y a une bonne dizaine de jours maintenant ? Seul le suivi des choses pourra nous le montrer", pointe Yves Van Laethem.


►►► À lire aussiLes personnes asymptomatiques ne sont plus testées : un changement "pas idéal mais transitoire" qui comporte des risques


1000 hospitalisations fin du mois

La situation est plus interpellante dans les hôpitaux comme les confirme le centre de crise : les admissions continuent de doubler toutes les deux semaines. 411 nouveaux patients ont été admis ce 20 octobre. "Cela correspond à 2/3 du pic de 620 patients admis le 28 mars", précise Yves Van Laethem. Sur les 7 derniers jours, la moyenne des admissions frôle les 300 puisque nous sommes à 295 nouvelles admissions par jour. "Ces admissions suivent l’augmentation des cas, c’est le Hainaut et la province de Liège qui voient la plus grande augmentation à l’hôpital et si on y adjoint la région de Bruxelles-Capitale, ces 3 provinces sont responsables de pratiquement 60% des admissions à l’hôpital au niveau du pays."

Tous les chiffres ont un rythme de croissance régulier : ils doublent tous les 9 jours. "À ce rythme on s’attend toujours à atteindre au niveau des soins intensifs, la barre de 1000 patients à la fin du mois. Nous pourrions atteindre les 2000 patients à la mi-novembre", alerte le porte-parole du Centre de crise.

Décès toujours en augmentation

En moyenne, 30 décès ont été à déplorer chaque jour sur les 7 derniers jours. Le centre de crise prévient qu’il faut s’attendre à ce que l’augmentation observée ces derniers jours se poursuive.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK