Cannes: une deuxième Palme d'Or pour Mike Leigh ?

RTBF
RTBF - © RTBF

Avant de replier le tapis rouge, le jury du Festival de Cannes présidé par Tim Burton doit remplir une dernière formalité : décerner la Palme d'Or à l'un des 19 longs métrages en compétition. "Another Day" et "Des Hommes et des Dieux" semblent sortir du lot d'une édition 2010 un peu décevante.

Si Cannes est avant tout une grande fête du cinéma, l'édition 2010 aura surtout laissé bon nombre de festivaliers sur leur faim. Quelques mots reviennent régulièrement au sujet de cette 63ème édition du festival : mou, sans surprises et ... absence de stars.

Le festival n'était pas pour autant dépourvu de bons films. Mais cette édition sera surtout marquée par l'omniprésence de longs-métrages sombres, graves et dérangeants, comme le montre la polémique créée autour du film de Rachid Bouchareb, "Hors la loi", retraçant la vie d'une famille algérienne. Entre guerres, tensions familiales et crise financière, il reste finalement peu de place à la légèreté.

Bons moments et déceptions

Cette quinzaine aura tout de même offert son lot de bons moments, comme "La Princesse de Montpensier" de Bernard Tavernier qui plonge le spectateur en pleine histoire d'amour et guerres de religions au cœur du XVIeme siècle, ou "Tournée" de Mathieu Almaric qui a littéralement enflammé le public avec ses comédiennes strip-teaseuses.

Évidemment, tous les films n'ont pas convaincu. "Fair Game", le seul long-métrage d'outre-Atlantique projeté sur la Croisette fait partie de ceux-là. Ou encore "The Housemaid", film sud-coréen qualifié de "prévisible" et "ridicule" par bon nombre de cinéphiles, au même titre que "Outrage" de Takeshi Kitano considéré comme "lamentable" par le Hollywood Reporter.

Au niveau des lauréats potentiels, deux titres se détachent clairement parmi les critiques. "Another Year" du Britannique Mike Leigh semble faire l'unanimité et fait figure de favori. Humain, proche, touchant, complet, Mike Leigh propose un film universel. Cette oeuvre pourrait bien lui permettre de recevoir la Palme d'Or pour la deuxième fois après "Secret and lies" en 1996...

Également très apprécié, "Des Hommes et des Dieux" du Français Xavier Beauvois s'inspire de l'assassinat des moines de Tibérine en Algérie à la fin des années 90. Un film qui a réussi à émouvoir le public et la presse lors de la projection, mardi soir.

Il ne reste désormais plus qu'à attendre le verdict final de Tim Burton et son jury avant de remettre le tapis rouge au placard pour un an.

 

A. de C.

 

Vous pourrez suivre en direct commenté, dimanche soir, le palmarès du festival sur notre site.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK