Cannabis: "Pourquoi l'Etat ne veut-il pas de cette manne?" Relisez le chat

En Belgique, la détention d’herbe verte par une personne majeure est tolérée
En Belgique, la détention d’herbe verte par une personne majeure est tolérée - © Stephanie Pilick - IMAGEGLOBE

Fumer un joint, activité sociale ou solitaire, reste un véritable enjeu de santé publique. Les récentes déclarations des jeunes membres du parti Ecolo en sont l’illustration. Traduisent-elles une envie de plus en plus forte des jeunes pousses à y goûter? Quelle est la position du politique? Nous en avons parlé à 12 heures avec Antoine Boucher, responsable d’Infor-Drogues.

A l’heure où plusieurs quotidiens néerlandophones révèlent que les Anversois se verront désormais infliger une amende de 75 euros en cas de possession de cannabis (même 3 grammes), le débat refait surface.

En Belgique, la détention d’herbe verte par une personne majeure est tolérée si celle-ci ne dépasse pas 3g mais Bart De Wever durcit encore plus le règlement dans sa ville. Une décision qui a poussé Ecolo Jeunes à réagir et à proposer la vente de drogues douces via la création de coffee shops. Olivier Deleuze, le co-président d'Ecolo, a très vite exprimé son désaccord sur cette idée.

Sans légaliser, "tout se fait toujours dans l'illégalité"

Dans notre chat (que vous pouvez relire ci-dessous), de nombreux internautes ont fait part de leur étonnement quant au refus du gouvernement de légaliser le cannabis. Or, explique Antoine Boucher, responsable d’Infor-Drogues et invité du chat, étant donné que "l'achat n'est pas réglementé, il faut soit en cultiver une plante soit s'adresser à un vendeur et donc commettre une infraction".

"Vu que tout se fait toujours dans l'illégalité", ajoute un autre participant au chat, "je suppose que tout le monde va toujours chez son fournisseur dans un immeuble ou un autre. Je ne comprends effectivement pas pourquoi l'Etat ne veut pas de cette manne (alors qu'il le fait pour la cigarette, les médicaments et l'alcool)". Pour lui, "un changement de mentalité doit s'imposer".

Vous pouvez relire le chat dans son intégralité ci-dessous.

RTBF

 
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK