Canicule : la Belgique placée sous code rouge jusque vendredi soir

Depuis minuit ce mercredi, la Belgique est en code rouge, en raison de la canicule. L'Institut Royal Météorologique (IRM) a pour la première fois activé le code rouge, sur tout le pays, à l'exception de la côte. Et ce sera le cas jusque vendredi soir. Cette mesure est décidée en cas de situation extrême. On attend ces mercredi et jeudi des températures de 39 à 40 degrés.

Le code rouge implique plusieurs mises en garde et recommande certaines mesures. Il s’agit d’assurer sa propre sécurité, mais aussi celle de ses proches. Comment ? Il faut boire beaucoup, privilégier un régime salé, se reposer. Si possible, séjourner dans une pièce refroidie. En cas de déshydratation, utiliser des chiffons humides. Eviter autant que possible le rayonnement direct du soleil.


►►► À lire aussi : toutes les informations sur la canicule


Lié aussi à ces fortes chaleurs, l'ozone enregistre en ce moment des pics de concentration. Le seuil d'information européen de 180 microgrammes par mètre cube d'air a été dépassé déjà mardi en deux endroits en Campine. Et ce devrait être pire ces mercredi et jeudi. Celine, la Cellule interrégionale de l'environnement met en garde les personnes sensibles à la pollution de l'air et leur conseille d'éviter tout effort physique en plein air, du moins entre midi et 22h00.

Quant aux conditions de travail, elles s'annoncent difficiles pour certains: beaucoup de lieux de travail ne sont pas climatisés. Des mesures ont été prises. Par exemple, à la ville de Bruxelles, de nombreux services administratifs fermeront leurs portes à 13h00. Certains médecins, par exemple des psychiatres, annulent leurs consultations pour des raisons de confort. A la Foire du Midi, les forains annoncent qu'ils n'ouvriront qu'à 17h00 et pas à 14h30.

Fait-il trop chaud pour travailler ?

La législation sur le travail impose en fait à l'employeur de prendre des dispositions en cas de dépassement de certaines températures. Par exemple : prévoir des équipements de protection pour les travailleurs exposés au soleil, offrir des boissons rafraîchissantes, installer un dispositif de ventilation, ou encore accorder un temps de repos.

L'employeur peut aussi décider d’instaurer un chômage temporaire. Durant cette période, le travailleur touchera alors des allocations de chômage de l’ONEM.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK