Cancer: une analyse immédiate pour faciliter la vie des patients

Ces nouvelles technologies permettent d'analyser immédiatement les cellules prélevées.
Ces nouvelles technologies permettent d'analyser immédiatement les cellules prélevées. - © Andrew Burton - BELGAIMAGE

Un hôpital néerlandais vient de s'équiper de nouvelles technologies qui permettent de gagner du temps dans le traitement des cancers. Désormais, les patients sauront le jour même de leur opération si leur cancer est guéri, rapportent De Morgen et Het Laatste Nieuws. Une avancée qui pourrait changer la vie des malades, puisque, aujourd'hui, les patients doivent attendre plusieurs semaines, parfois un mois, dans une terrible incertitude.

Et cette attente est parfois pire qu'une mauvaise nouvelle à en croire les témoignages livrés par certains malades. Aujourd'hui, le scénario est souvent le même: le chirurgien opère une tumeur et envoie un prélèvement au labo. Après analyse, les différents spécialistes se consultent et conviennent d'un traitement. Et seulement ensuite, le patient est enfin informé des résultats.

C'est pour gagner du temps, qu'un hôpital néerlandais à Nijmegen vient d'ouvrir 3 salles d'opérations spécialement équipées. Une première mondiale. Des technologies avancées permettent d'analyser immédiatement les cellules prélevées.

Sont présents, dans la salle d'opération, non seulement le chirurgien, mais aussi le pathologiste et le radiologue. Ensemble, ils analysent immédiatement le résultat. Il devient ainsi possible de scanner sur place la zone autour de la tumeur, et éventuellement d'identifier et d'enlever d'autres cellules cancéreuses. Cela éviterait à certains patients de devoir subir ensuite de la chimiothérapie, ou une nouvelle opération par exemple. Le résultat est communiqué au patient le jour même.

Chez nous, les spécialistes mettent en garde. La fiabilité et la précision du diagnostique sont plus importantes que la rapidité avec laquelle on informe le malade.

Aline Gonçalves

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK