Campagne de vaccination en Israël: les contaminations continuent d'augmenter, sauf dans les groupes vaccinés

Un mois après le début de la campagne de vaccination à grande échelle en Israël, les résultats préliminaires des recherches montrent que ces efforts ont porté leurs fruits. Les vaccinations ont en effet permis d'y réduire considérablement le nombre de nouvelles infections... du moins parmi les groupes vaccinés. Au niveau national, la hausse des contaminations se poursuit en effet, mais à moins grande échelle dans les groupes ciblés par la vaccination.

Le nombre de tests positifs chez les personnes de plus de 60 ans a considérablement diminué, selon une étude de l'assureur maladie Clalit. Celle-ci a comparé deux groupes de 200.000 personnes de plus de 60 ans, le premier ayant été vacciné au contraire du second. "La proportion de personnes testées positives, avec ou sans symptômes, était de 33% inférieure dans le groupe vacciné", explique le professeur Ran Balicer.

Résultat encourageant

L'épidémiologiste parle d'un "résultat encourageant". "Il montre que le vaccin est efficace, même chez les personnes âgées." Le professeur s'attend à ce que le nombre de patients atteints du Covid et gravement malades diminue considérablement dans un avenir proche.

Israël est considéré comme un leader mondial en matière de vaccination contre le coronavirus. Plus de 2 millions de personnes y ont déjà reçu la première dose du vaccin et environ 250.000 la deuxième. Plus de 75% des personnes de plus de 60 ans ont déjà été vaccinées, selon le professeur Balicer. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK