Camionnettes autonomes, drones, robots... quand la livraison se réinvente (vidéo)

Le 97e salon de l'Auto démarre ce samedi. Cette année, les véhicules utilitaires sont sous les feux des projecteurs dans plusieurs stands. Certaines marques dévoilent leurs dernières innovations, parfois encore au stade de concept, et c'est le secteur de la livraison qui risque de se transformer complètement d'ici quelques années.

Nous sommes en 2039. Vous venez de commander une nouvelle paire de chaussures sur votre plateforme en ligne favorite. Très vite, un véhicule quitte son emplacement de charge et vous notifie son heure d'arrivée. Inutile d'être à la maison: un drone se chargera de déposer le carton en lieu sûr, à l'arrière de votre jardin par exemple.

Ce scénario relève encore de la fiction, mais certains constructeurs de véhicules utilitaires y croient fermement. "Il y a des aspects qui sont déjà concrétisés dans nos véhicules actuellement. On a déjà un module qui fait en sorte qu'un véhicule soit connecté à internet en permanence, ce qui permet d'avoir une gestion électronique de la flotte. On a un véhicule à propulsion complètement électrique", explique Geert Jaeken, directeur de l'exploitation des ventes chez Mercedes-Benz.

Avec son Vision Van, encore à l'état de concept futuriste pour l'instant, la marque allemande entend pousser l'innovation encore plus loin: "On essaie de trouver des solutions intelligentes pour faciliter la vie de nos clients, comme la possibilité de livrer des colis avec des drones sur le toit, ou des robots dans le compartiment de charge par exemple", ajoute-t-il.

Véhicules modulables et autonomes

Mercedes-Benz n'est d'ailleurs pas la seule enseigne à se lancer dans le secteur des livraisons à domicile. Chez Renault, l'EZ-Pro semble lui aussi tout droit sorti d'un film de science fiction. Le constructeur français avance un concept de véhicule complètement autonome et modulable selon les besoins des professionnels: camionnette, food-truck, bureau mobile... tout est possible.

Les livreurs en voie de disparition?

Face à de tels véhicules robotisés et toujours plus intelligents, d'aucuns craindraient une disparition du métier de livreur ou de facteur. Mais Geert Jaeken est persuadé qu'une présence humaine restera toujours indispensable: "Dans notre concept, il y a toujours une présence humaine malgré certaines phases d'autonomie. Je pense que le conducteur aura toujours un rôle à jouer pour gérer le processus. Le but ici est de lui faciliter la vie le plus possible", rassure-t-il.

Si ces véhicules ne seront pas sur nos routes avant quelques années, de telles expérimentations semblent amenées à se multiplier. "Des expériences ont déjà lieu à Londres avec des robots embarqués, raconte-t-il. Le véhicule s'arrête en bordure de la ville, et c'est un robot qui parcourt le dernier kilomètre. Aux États-Unis, Amazon envisage l'utilisation de drones également. Ce n'est pas encore concret pour le moment, mais cela pourrait devenir bien réel d'ici quelques années."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK