Calendriers de l'Avent : des images pieuses aux bonbons, parfums et sex-toys

C’est la saison où ils refont leur apparition, les calendriers de l’Avent sont partout et se déclinent de mille façons. Des sages images de la tradition chrétienne, on est passé aux pralines, aux parfums, aux bières, aux bijoux et même aux jouets érotiques. Qu’en pense Tommy Scholtès, le porte-parole des Evêques de Belgique ?

 

A l’approche de décembre et de Noël, les calendriers de l’Avent envahissent les vitrines et les catalogues mais au fil du temps, ils ont bien changé. "Au départ, explique Tommy Scholtès, ils avaient pour but de préparer les fidèles à la fête de Noël. Les petites fenêtres s’ouvraient sur des phrases de l’Evangile, cela durait 4 semaines, le temps de l’Avent, une période préparatoire ressemblant un peu au Carême avant la fête de Pâques." Mais avec le temps, les fenêtres en question ont abrité des images puis des friandises et aujourd’hui, on trouve quasi de tout. Magasins de pralines, de produits cosmétiques, d’ameublement, papeteries ou supermarchés, tout le monde propose son calendrier à surprises. "J’ai vu des publicités, c’est plutôt sympathique, je n’ai rien contre les petits cadeaux mais à condition qu’on n’oublie pas le sens de Noël, fête d’amour et de partage." Effectivement, les cadeaux dissimilés derrière les petites fenêtres relèvent souvent du gadget destiné aux enfants. Mais on trouve aussi des produits pour adultes comme ces bières locales d’un brasseur flamand ou ces joujoux érotiques proposés par un site français. Les prix vont de 109 euros pour le kit "couples débutants" à 229 euros pour le modèle "Luxury". On y trouve de l’huile de massage, des jeux, des accessoires comme des menottes et bien sûr des sex-toys. "Là, on est en plein délire, estime Tommy Scholtès. C’est de la récupération pure et simple, sans aucun lien avec Noël."

 

Ça marche ? Ces calendriers ont-ils du succès ? Visiblement oui. Carine, vendeuse dans un magasin de chocolats, est sidérée par le succès remporté par les calendriers de pralines. "On se les arrache vraiment ! C’est un produit qu’on commande, qu’on recommande, jusqu’au dernier moment, tout le monde veut son calendrier ! C’est un cadeau qui plaît de plus en plus, d’autant que les commerces s’adaptent, nous proposons des assortiments pour enfants, d’autres pour leurs parents, toutes les générations se prennent au jeu." Même son de cloche dans ce magasin de jouets de Charleroi. Pour Coraline qui est vendeuse, "Chaque marque s’y met et propose un ou plusieurs modèles pour combler toutes les attentes des enfants, selon leur âge et leur sexe. Il y a des thèmes pour garçons, pour filles et des thèmes mixtes". Une cliente approuve "Des petits jouets, c’est mieux que des friandises qui sont vite mangées et vite oubliées, au moins avec des jouets il reste quelque chose après." Pour les plus créatifs, il existe même des calendriers de l’Avent à composer soi-même. Aurélie, vendeuse dans un magasin de gadgets, explique "C’est plus personnel et cela permet de faire plaisir à tout le monde."

Plaisir de la découverte et vertu de l'attente

Outre les petits cadeaux qu’il contient, le calendrier de l’Avent a une vertu inattendue. Il cultive le sens de la patience et la retenue, obligeant petits et grands à attendre jour après jour ce qui se cache derrière chaque fenêtre. "A une époque où l’immédiateté est la règle, ce n’est pas inutile de rappeler que chaque chose vient en son temps, explique cette cliente d’un magasin de jouet, mais j’avoue qu’étant enfant je trichais et j’ouvrais tout en quelques jours et puis je refermais la petite boîte pour pas que ça se voie." Et l’Eglise dans tout ça ? Même s’il déplore un peu que le calendrier traditionnel soit mis à toutes les sauces, Tommy Scholtès rappelle que des calendriers "à l’ancienne" sont édités et vendus par diverses librairies et maisons d’édition. Certaines abbayes perpétuent aussi la tradition mais sans y ajouter de fromage ou de bière trappiste, du moins pour l’instant…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK