C'est quoi un Magritte?

RTBF
RTBF - © RTBF

En 1926, René Magritte peint "Le Jockey perdu". Il considère que c'est la première toile qui compte dans sa carrière, c'est avec ce tableau qu'il commence l'exploration d'un champ d'expression tout à fait personnel.

Pour comprendre le sens de ses toiles, Jacques Goossens le questionne sur ses thèmes récurrents, voire répétitifs, comme les pommes, les grelots, les chapeaux, les rideaux, les roches, mais Magritte le reprend tout de suite : il préfère parler de "figures", déclarant "je ne peux montrer que ce qui existe, mon clavier est limité".

Interrogé à son tour sur le sens des tableaux de Magritte, Marcel Mariën définit l'objectif de l'artiste: Magritte ne s'occupait pas de la critique, il peignait des images, c'est tout. Même si c'était des images révolutionnaires.

Quant à Scutenaire, son analyse est encore plus lapidaire : il prétend ne préférer aucune peinture de Magritte puisque c'est toujours la même chose: quand on a vu une toile de Magritte, c'est assez inutile de voir les autres parce que "n'importe laquelle de ses toiles donne ce qu'il y a à donner".

(F. Brumagne)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK