Buizingen: la sécurisation des trains est sur les rails

Selon les derniers chiffres, le système de TBL1+ est en place sur tous les noeuds ferroviaires depuis fin 2012, le programme d'investissement a même un an d'avance. Le TBL1+ est le système qui permet de stopper automatiquement un train qui à 300 mètres d'un feu rouge, aurait une vitesse supérieure à 40 kilomètres heure. Depuis fin de l'an dernier, 89% des risques du réseau, sont ainsi couverts. Ils le seront à 100% pour fin 2015.

Les portions qu'il reste à équiper, sont des voies peu fréquentées. Du côté de la SNCB, la mise en place du système TBL1+, est effective sur 98,3% des locomotives et automotrices et 100% pour la fin de cette année.

Les problèmes d'adaptation du software des nouvelles rames Desiro, dont les livraisons ont été suspendues, ne devraient pas retarder pour autant l'échéancier de fin 2013.

Pas de retards dûs au Desiro

A la SNCB, on assure que la reprise des livraisons des 244 rames Desiro, devraient reprendre d'ici Pâques et remiser alors définitivement le matériel ancien non équipé de TBL1+.

Mais attention, TBL1+ n'est qu'une étape dans la sécurisation du réseau ferroviaire. La dernière devrait se clôturer en 2022 pour le réseau et 2023 pour les trains avec la mise en place alors du système ETCS qui permet, lui, en plus de contrôler le train en permanence, de le freiner automatiquement s'il ne respecte pas la vitesse autorisée.

Les premiers rapports d'expertise ont été déposés mais l'enquête est toujours en cours. On ne sait toujours pas quand le procès va s'ouvrir, mais ce ne sera en tout cas pas avant 2015, et ce doit être avant 2022.

RTBF, avec A. Carlier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK