Bruxelles : une prime pour faire vacciner votre chat ou votre chien mais ce n'est pas contre le coronavirus

Faire vacciner son chien ou son chat, pas une obligation mais une recommandation.
Faire vacciner son chien ou son chat, pas une obligation mais une recommandation. - © MARIO TAMA - AFP

Les vaccins ne concernent pas que les êtres humains, comme c’est le cas actuellement avec le vaccin contre le coronavirus. Ils peuvent aussi concerner les animaux, chats et chiens notamment. Ces vaccins visent à protéger les animaux domestiques contre les maladies telles que, pour le chat, le typhus, le coryza, la leucose et pour le chien, la maladie de Carré, l’hépatite, la parvovirose, la leptospirose et parainfluenza (toux des chenils).

50 euros pour un chien, 60 euros pour un chat

Quelques communes en Belgique octroient des primes aux propriétaires de chats et de chiens afin que ces derniers puissent être vaccinés. C’est le cas à la Ville de Bruxelles. Cette prime est accordée aux ménages qui disposent de plus faibles revenus (revenus imposables inférieurs à 35.782,80 euros ; 50.782,80 euros pour un couple ou cohabitant).

Quels sont les montants ? "Pour les chiens, le montant de la prime communale est fixé à 50 euros. Pour les chats, le montant de la prime communale est fixé à 60,00 euros", indique la Ville de Bruxelles. "Le montant de la prime ne pourra excéder 100% du montant de la facture du vétérinaire. Trois primes au maximum pourront être octroyées par année et par ménage domicilié sur le territoire de la Ville de Bruxelles." La prime peut être demandée via un formulaire de demande.

"Toute personne qui acquiert un chat ou un chien l’emmène au moins une fois par an à une visite chez le vétérinaire. A cette occasion le praticien examine l’animal, fait un bilan de santé et vaccine si nécessaire l’animal", précise la Ville de Bruxelles. "Les personnes plus démunies font souvent l’économie de cette visite annuelle chez le vétérinaire. Les pathologies éventuelles ne sont pas détectées et les rappels de vaccins ne sont donc pas faits, ce qui augmente encore le risque de pathologies."

Souffrances animales

Ces pathologies peuvent faire souffrir l’animal. Exemple avec la maladie de Carré. Cette maladie virale contagieuse provoque des infections respiratoires, des écoulements nasaux, des troubles neurologiques, affecte le digestif… Le coryza du chat, lui, peut être mortel. Les symptômes principaux sont un état de fatigue, des éternuements continus, un manque d’appétit, de la déshydratation…

Les vaccins ne sont pas obligatoires en Belgique mais peuvent l’être dans d’autres pays. Il faut y penser avant de voyager avec son animal de compagnie. "Bien que la vaccination contre la rage n’est plus obligatoire en Belgique depuis le 1er mars 2016, si vous souhaitez emporter votre chien, chat ou furet dans un autre pays ou ramener un de ces animaux en Belgique à partir d’un autre pays, vous devez faire vacciner l’animal correctement", précise l’Afsca qui précise toutes les dispositions sur son site Internet.

Vaccin contre le coronavirus

Le coronavirus a affecté 93 millions de personnes dans le monde et à de rares exceptions, quelques animaux. Les personnes atteintes par le Covid-19 peuvent transmettre la maladie à leurs chats et leurs chiens, a montré une étude américaine. La Russie a annoncé récemment développer un vaccin contre le Covid-19 destiné aux animaux.

Aux Etats-Unis, en période Covid, des drive-in ont été mis en place pour permettre la vaccination traditionnelle des animaux.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK