Bruxelles: près de 500 personnes commémorent le soulèvement tibétain

Depuis, le chef spirituel est exilé à Dharamshala, en Inde. Les militants appellent les autorités à prendre des actes politiques en vue d'une autonomie totale du Tibet.

Selon les militants, la répression chinoise contre la population tibétaine augmente et les droits de l'Homme sont de plus en plus massivement violés. 1,2 million de Tibétains seraient déjà morts sous le régime chinois.

Les manifestants appellent l'Union européenne, la communauté internationale et la Belgique à prendre au sérieux leur appel à l'aide et au soutien et à entreprendre des actes politiques. "La question tibétaine d'une autonomie totale pourra alors revenir à l'ordre du jour afin de rétablir le dialogue entre le gouvernement tibétain en exil et les autorités chinoises", indique Inge Hermans, présidente de l'association Les Amis du Tibet.

Des discours sont prononcés au rond-point Schuman. Ensuite, les manifestants entament une marche en direction de l'ambassade de Chine sur l'avenue de Tervueren.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK